"Le président Macron peut donner l'impression d'être coupé du pays"

"Le président Macron peut donner l'impression d'être coupé du pays"
A lire aussi

La Tribune, publié le dimanche 06 mai 2018 à 17h32

[Un an de présidence Macron] Pour Adélaïde Zulfikarpasic, directrice du département opinion de BVA, la politique fiscale et la hausse de la CSG ont sérieusement érodé la popularité du chef de l'État.

LA TRIBUNE - Comment la cote de popularité d'Emmanuel Macron a-t-elle évolué depuis le début de son mandat ?

ADELAÏDE ZULFIKARPASIC - Elle n'a pas du tout évolué de façon linéaire contrairement à certains présidents qui ont connu un état de grâce en début de mandat et une popularité qui s'effrite progressivement par la suite. Là, on a eu une succession de séquences différentes avec un très bref état de grâce, une chute à la fin de l'été, un rebond à l'automne, une nouvelle chute pendant l'hiver et de nouveau un rebond au printemps. Cette volatilité

Lire la suite sur La Tribune

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.