Le président du SCO Angers mis en examen pour agressions sexuelles aggravées

Le président du SCO Angers mis en examen pour agressions sexuelles aggravées
Le président du SCO Angers Saïd Chabane.

, publié le mercredi 05 février 2020 à 00h20

Le président du SCO Angers, Saïd Chabane, a été mis en examen pour agressions sexuelles aggravées mercredi. Le dirigeant de Ligue 1 de 55 ans est visé par plusieurs plaintes et fait l'objet d'un contrôle judiciaire. 

Il a passé la journée en garde à vue.

A sa sortie du palais de justice d'Angers, le mercredi 5 février au soir, Saïd Chabane "a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les victimes et les principaux témoins", a déclaré Eric Bouillard, le procureur de la République. 

Le président d'Angers est visé par quatre plaintes, déposées par une salariée et trois ex-salariées du club de football. Alors que le monde du sport est secoué par des révélations en cascade d'agressions sexuelles, le dirigeant est mis en examen pour agressions sexuelles par "une personne ayant abusé de l'autorité que lui confère sa fonction", rapporte le procureur.




Trois femmes avaient dans un premier temps porté plainte, provoquant l'ouverture d'une enquête préliminaire le 7 janvier dernier, puis une quatrième, déjà identifiée par les enquêteurs, " a confirmé sa plainte" ce mercredi. Les victimes avaient entre 20 et 25 ans au moment des faits, qui s'étalent de 2014 à 2019, a précisé M. Bouillard.

Dans un communiqué publié par le SCO d'Angers, le président du club "conteste formellement toutes les allégations portées contre lui".  Le club confirme que son président a été entendu mercredi "dans les locaux des services de police d'Angers, en réponse à une convocation reçue fin janvier", et regrette  "des fuites d'informations parcellaires et orientées, qui sont parues dans la presse en violation du secret de l'enquête et du respect de la présomption d'innocence". 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.