Le Premier ministre se confie sur son traumatisme d'enfance

Le Premier ministre se confie sur son traumatisme d'enfance©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 28 octobre 2017 à 13h12

Il a beau être aujourd'hui le chef du gouvernement, l'air de rien Edouard Philippe revient de loin. Dans l'émission "Au tableau !" diffusée sur C8 le 5 novembre prochain, il s'est confié à des écoliers âgés de 8 à 12 ans, sur ses complexes.

A l'école, ses camarades le raillaient, à cause de ses oreilles décollées.



"Quand j'étais petit, on se moquait de mes oreilles. On se moquait vraiment de moi, ce n'était pas très grave, mais ça me touchait beaucoup, ça me rendait assez malheureux à vrai dire", révèle-t-il dans un extrait dévoilé en avant-première par Paris Match. "Ça leur est passé et après tout il faut s'accepter comme on est", tente de relativiser Edouard Philippe dans l'émission.

Mais les moqueries, le futur Premier ministre les a retrouvées au Lycée où il était le plus petit quand il y a fait son entrée. Mais c'était avant de prendre une belle revanche. Car, quand il a quitté l'établissement, il était parmi les plus grands. "En une année, j'ai pris 17 centimètres. Je ne sais pas ce qui est arrivé", se souvient avec humour Edouard Philippe.
 
27 commentaires - Le Premier ministre se confie sur son traumatisme d'enfance
  • On va vraiment pleurer dans les chaumières !

  • pauvre chéri....c'est pourquoi il se venge et nous traumatise à son tour, je me disait bien qu'on était dirigé par des déséquilibrés. Entre le Macron qui recherche sa mère en épousant sa prof on est servi

  • Un jour, un directeur d'école m'a humilié devant tous les élèves. Mon institutrice m'avait dénoncé parce que soi-disant j'avais des poux. Je n'avais que six ans. Le grand maître d'école m'a retourné une baffe monumentale. Je sens encore sa chevalière. Ce directeur d'école inspirait la terreur.
    Il m'a reconnu, 20 ans après, quand il s'est présenté pour une hospitalisation. Le pauvre s'est suicidé. Il avait subi l'occupation. Je pardonne à ce maître d'école. Rien ne sert de vivre dans la rancoeur. Les traumatismes de l'enfance n'ont de valeur que si on arrive à les surpasser et à les partager. Bonne journée !

  • La plupart des enfants ont eu des traumatismes mais pour le 1er ministre on en fait un article.

  • Pauvre "chou" ! Il aurait du leur dire que c'était un avantage pour écouter les autres, .........

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]