Le port du masque devient obligatoire à Strasbourg, le périmètre élargi à Bordeaux

Le port du masque devient obligatoire à Strasbourg, le périmètre élargi à Bordeaux
Strasbourg, le 22 mai 2020.

, publié le vendredi 28 août 2020 à 15h37

La préfecture du Bas-Rhin a décidé de rendre le port du masque obligatoire dès samedi 08H00 et "jusqu'au 30 septembre au moins" à Strasbourg et dans les 12 autres communes du Bas-Rhin comptant plus de 10.000 habitants. Il sera obligatoire à partir de lundi dans la majeure partie du centre-ville de Bordeaux.

Face à la recrudescence de cas de coronavirus, nombreuses sont les villes à imposer le port du masque.

Après Marseille et Paris ces derniers jours, le masque sera également obligatoire dans tout Strasbourg dès samedi 29 août 8H00 "jusqu'au 30 septembre au moins". Une obligation étendue à 12 autres communes du Bas-Rhin comptant plus de 10.000 habitants, a annoncé la préfecture vendredi.




Cette obligation, décidée "en lien étroit avec les autorités sanitaires et après échange avec les élus" s'imposera aux "personnes de plus de 11 ans", a-t-elle précisé. En seront toutefois exemptées, "les personnes pratiquant des activités physiques, sportives et artistiques (...) de même que les personnes en situation de handicap présentant un certificat médical".

"Une accélération inquiétante"

La préfecture invoque "une accélération inquiétante" de l'épidémie de Covid-19 "en particulier chez les jeunes" avec un "taux d'incidence (qui)continue en effet de doubler chaque semaine". "Il est désormais de 31 nouveaux cas pour 100.000 habitants (contre 16 la semaine précédente et 6 deux semaines plus tôt)", relève-t-elle. "Le taux atteint même 91 nouveaux cas chez les 20-29 ans qui, le plus souvent asymptomatiques, contribuent à diffuser le virus sans le savoir", souligne encore la préfecture.

Selon elle, les nouvelles dispositions visent à "freiner l'accélération de la circulation virale, avant que le département - actuellement classé par Santé publique France en situation de vulnérabilité modérée - n'atteigne les seuils d'alerte". "Des contrôles pédagogiques seront menés dans un premier temps ce week-end" mais "les infractions seront ensuite sanctionnées d'une amende de 135 euros", prévient la préfecture.

Tout le centre de Bordeaux masqué

Le maire de Bordeaux a lui décidé d'étendre le périmètre du port obligatoire du masque dans la majeure partie du centre-ville, dont les quais de Garonne. Dès lundi 31 août, le port du masque dans une grande partie du centre historique, concernera "toute personne à partir de 11 ans", a précisé devant la presse vendredi Pierre Hurmic, qui a demandé à la préfecture que les cyclistes et les joggeurs soient exemptés.

La situation sanitaire liée au Covid-19 s'est dégradée rapidement à Bordeaux au cours des dernières semaines, a précisé Patrick Dehail, conseiller médical du directeur général de l'Agence régionale de santé. "Le taux d'incidence à Bordeaux a été multiplié par dix en quatre semaines" pour atteindre 111,6 pour 100.000 habitants, a-t-il fait savoir, y voyant "l'effet vacances". Le virus circule activement en particulier chez les 20-30 ans, a-t-il précisé. Le taux d'incidence ne concerne que les résidents et pas les touristes.

"Ça va très vite", s'est inquiété l'élu EELV, "nous avançons par paliers" en étendant le port du masque obligatoire, jusqu'ici limité à deux rues très commerçantes. "On ne s'interdit pas d'étendre le périmètre dans la semaine ou les semaines qui viennent" si nécessaire, a-t-il averti.

Un arrêté préfectoral rendant le masque obligatoire "dans tous les marchés" de la métropole bordelaise et dans un rayon de 50 mètres autour des entrées d'école, lors des entrées et sorties des élèves, devrait être publié vendredi, a-t-il encore fait savoir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.