Le poisson, toujours aussi consommé mais de plus en plus cher

Le poisson, toujours aussi consommé mais de plus en plus cher

"Les Français continuent à acheter à peu près toujours autant de poisson, mais pour plus cher", selon FranceAgriMer.

Orange avec AFP, publié le mardi 20 mars 2018 à 12h43

Les amateurs français de poisson ont maintenu leur consommation en 2017, mais l'addition a augmenté, résultat de la tension mondiale sur les prix mais aussi d'une exigence de qualité supérieure, selon l'organisme public FranceAgriMer.

"La France est un marché important, 4e ou 5e marché mondial pour les produits aquatiques, mais il est en compétition avec d'autres marchés qui sont très demandeurs, donc forcément les prix mondiaux augmentent et les Français continuent à acheter à peu près toujours autant, mais pour plus cher", a déclaré à l'AFP Jérôme Lafon, délégué pour les filières pêche et aquaculture à FranceAgriMer, qui présentait un bilan 2017 des filières pêche et aquaculture.

Résultat, les importations de produits aquatiques, issus de la pêche et de l'aquaculture ont encore grimpé en valeur de plus de 300 millions d'euros, pour dépasser pour la première fois les 6 milliards d'euros.

"Une appétence pour des produits plutôt haut de gamme"

"La hausse qu'on a eue en 2017, et la valeur des importations, sont dans la poursuite de la hausse des années antérieures, pas de surprise ou d'évolution majeure cette année", selon Jérôme Lafon. Le marché mondial "reste tendu, marqué par une demande croissante, en particulier de la Chine", et le consommateur français s'est démarqué en 2017 par "une appétence pour des produits plutôt haut de gamme".

Exemple, "On a acheté un peu moins de saumon en Norvège et un peu plus en Ecosse et en Irlande, qui sont des origines plus chères, plus qualitatives, labellisées label rouge ou bio, ce qui contribue aussi à cette augmentation du prix moyen des importations", a expliqué Jérôme Lafon.

Le prix moyen au détail du saumon a augmenté de 7% sans que cela impacte la quantité achetée, a-t-il ajouté. "Sur la crevette aussi, on va privilégier un peu plus la crevette de Madagascar, qui est bio, qui est label rouge", ajoute M. Lafon. Le prix moyen de la crevette achetée en France a augmenté de 4,7%, relève une étude réalisée par l'institut Kantar Worldpanel.

Quant aux exportations, elles ont fait preuve de stabilité en 2017, à 1,6 milliard d'euros. "Il y a du travail à faire pour exporter mieux, exporter plus et plus cher des productions françaises, savoir bien positionner nos opérateurs agro-industriels ou même nos négociants, pour qu'ils soient plus offensifs à l'export", a estimé Jérôme Lafon.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
30 commentaires - Le poisson, toujours aussi consommé mais de plus en plus cher
  • Quoi d'étonnant à ça, puisque le poisson est de plus en plus rare par excès de pêche ? Les filets dérivants des uns, la pêche électrique des autres, on n'en finirait pas de dénoncer les dérives de la pêche (et de ses filets :-) Article a rapprocher de celui qui lance l'alerte sur la disparition des oiseaux, et là encore, quoi d'étonnant puisque les insectes et autres petits vers et vermines dont ils se régalaient sont détruits par tous les engrais, pesticides et autres produits mortels. Prochaine étape, disparition annoncée de l'espèce la plus vorace de la planète, celle de l'homme qui s'est pris pour un dieu et ne sait pas plus multiplier les petits pains que les poissons ! Ah ! la danse des petits pains du Génie des Alpages :-))

    Si les femmes pouvaient être épargnées, ce serait un moindre mal...

    Le poisson...Jadis le mets des pauvres, et parmi les moins chers, la morue ou cabillaud salé. De nos jours le poisson étant devenu rare à cause de tout ce que vous dénoncez et la liste n'est pas complète. L'être humain est fou et inconscient. Et idiot à un point inimaginable.

  • le bon poisson des mers archi-polluées : M D R

  • tout est devenu cher.regardez on prend un bon poulet il faut compter 15 euros environ 100 francs.la viande qui se trouvait sur la table le dimanche chez l'ouvriers maintenant cela est devenu un luxe.

  • qui fait monter le prix du poisson (je ne parle pas des poissons élevés et nourris on ne sait comment): rendez vous à RUNGIS, chez les grossistes qui ne bradent rien, bien au contraire et pour ne pas faire baisser les prix de certains poissons, crustacés ou coquillages n'hésitent pas à en jeter des tonnes.

  • normal puisque la pêche aux filets électriques des pays nordiques raréfie les ressources et les français qui eux continuent à l'ancienne pêchent moins donc le prix augmente !!!