Le Petit Robert se trompe dans la définition de la truffade, levée de boucliers en Auvergne

Le Petit Robert se trompe dans la définition de la truffade, levée de boucliers en Auvergne©Panoramic (photo d'illustration)

publié le mercredi 16 juin 2021 à 17h20

Dans son édition 2022, le Petit Robert a intégré quelque 60 000 nouveaux mots. Parmi eux, la truffade, une spécialité auvergnate.

Problème : la définition précisée dans le dictionnaire n'est pas la bonne, rapportent Le Progrès et Le Parisien.

Il y a quelques semaines, l'entreprise Raynal et Roquelaure avait provoqué l'ire des producteurs de cassoulet de Castelnaudary (Aude) en lançant la production du plat en Aveyron. Cette fois, c'est un autre incident diplomatique lié à la gastronomie régionale qui a éclaté. Dans son édition 2022, publiée le 12 mai dernier, le Petit Robert a introduit 60 000 nouveaux mots, dont la truffade, une spécialité culinaire auvergnate. Mais un gros problème a été soulevé à la suite de cette introduction : la définition du terme n'est pas la bonne, détaillent Le Parisien et Le Progrès, mercredi 16 juin.



Pas immangeable, mais...

Dans le dictionnaire, la truffade est définie ainsi : "(nom féminin), préparation de pommes de terre rissolées mélangées à du cantal fondu", précise Le Progrès. De quoi faire bondir les amateurs de ce plat, car le fromage utilisé est, normalement, la tome fraîche et non le cantal. Un problème de taille dénoncé par le grand maître à la Confrérie de la Truffade, Thierry Legouffe, dans Le Parisien. "La définition est fausse. La truffade est faite avec des pommes de terre sautées à cru croustillantes et de la tomme fraîche. C'est-à-dire le premier pressé du cantal jeune", a-t-il notamment expliqué. En clair, selon le spécialiste, "le plat ne serait pas immangeable" mais le goût en serait fortement modifié et la recette sensiblement différente. L'explication réside dans le fait que le cantal possède un goût plus prononcé, contrairement à la tome fraîche, plus doux en bouche. Le Progrès note que Le Robert a annoncé que la bourde serait corrigée dans la prochaine édition... mais pas avant l'année prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.