Le permis de conduire n'a plus la cote chez les jeunes

Le permis de conduire n'a plus la cote chez les jeunes
Photo prise le 13 janvier 2009 à Caen, d'une personne présentant son permis de conduire.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 26 juin 2017 à 16h48

Selon une enquête publiée par le Parisien lundi 26 juin, les jeunes titulaires du permis de conduire seraient de moins en moins nombreux.

Véritable sésame pour certains, inutile pour d'autres, le permis de conduire semblent ne plus attirer autant qu'avant.

Selon une étude réalisée par Opinion Way pour les centres automobiles Point S et le Parisien, 60% des 18-24 ans sont titulaires du permis de conduire, soit cinq ponts de moins qu'en 2013 lors d'une précédente étude. Ils sont 30% à souhaiter le passer "à court terme". Les 10% n'envisagent pas de passer le permis de conduire et n'y voient pas d'intérêt.

► Un passage retardé
Alors que certains se précipitent au lendemain de leur majorité pour passer l'examen, certains le retardent. Ils sont 39% chez les 18-20 ans à avoir leur permis contre 76% pour les 21-24 ans. Et la raison de la baisse d'entrain concernant le permis de conduire n'est pas difficile à trouver : 48% des 18-24 ans invoquent "des raisons budgétaires".

Selon le Parisien, même si les forfaits moyens proposés par les autos-écoles se situent entre 700 et 800 euros, il faudrait en réalité compter entre 1.000 et 1.200 euros. La préparation de cet examen nécessite un grand nombre d'heures et pour 36% des jeunes sondés, ils ont "d'autres priorités" comme les études supérieurs, les stages ou le premier emploi. Pour 21% , ils n'ont "pas le temps de préparer l'examen".

► Un examen difficile et parfois inutile
Beaucoup certains jeunes, l'examen est également trop compliqué: 16% des jeunes interrogés ne le passe pas "par peur d'échouer". La situation géographique des jeunes rentre également en compte. En région parisienne, 45% des 18-24 ans ont leur permis de conduire contre 77% en zone rurale. Dans les grandes agglomérations, les jeunes ont accès à de nombreux moyens de transports autres, et n'ont plus forcément besoin du fameux papier rose : 21% des jeunes ne le passent pas car "ils n'en ont pas besoin".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU