Le patrimoine immobilier d'un Gilet jaune saisi

Le patrimoine immobilier d'un Gilet jaune saisi ©Panoramic

publié le samedi 18 mai 2019 à 12h46

Selon les informations du Point, trois appartements d'un Gilet jaune ont été saisis pour payer les dégâts qu'il aurait commis dans le cadre du mouvement.

Du 26 décembre 2018 au 8 mars 2019, huit équipements publics ont été incendiés et détruits le long de l'autoroute A8 dans le Var, dont une station-service Hyper U aux Arcs et des radars automatiques de contrôle de vitesse. L'enquête menée par la brigade de recherches de Draguignan a permis d'identifier deux Gilets Jaunes interpellés le 13 mai.

Un des individus a pu être identifié grâce à la vidéosurveillance de la station-service et à son ADN retrouvée sur place. L'homme avait déjà été au cœur d'une affaire de recel. Par le biais de la téléphonie et de la géolocalisation, les enquêteurs ont pu mettre la main sur son complice.



Alors que les deux Gilets jaunes ont été placés en détention provisoire, Le Point révèle ce samedi 18 mai que le juge d'instruction a requis au parquet une ordonnance de saisie à la valeur du patrimoine de l'un des mis en cause estimée à 175 000 euros. Une mesure inédite depuis le début du mouvement le 17 novembre dernier, les assurances ou les collectivités prenant en charge jusqu'à présent les indemnisations des dégâts. Selon les précisions du Point, un des Gilets jaunes serait propriétaire de trois appartements. Pour rappel, le montant des dégradations sur l'autoroute A8 serait de 233 000 euros. Le coût de l'ensemble des destructions recensées depuis six mois approcherait par ailleurs les 200 millions d'euros.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.