Le niveau des océans pourrait grimper de 65 cm d'ici à 2100

Le niveau des océans pourrait grimper de 65 cm d'ici à 2100©KARLHEINZ SCHINDLER / DPA-ZENTRALBILD / AFP

franceinfo, publié le mardi 13 février 2018 à 19h02

Le niveau des océans pourrait grimper de 65 centimètres d'ici à 2100, un chiffre conforme aux estimations des Nations unies et qui pourrait poser de sérieux problèmes aux villes côtières, rapporte une étude publiée lundi 12 février dans publiées dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS). Le rythme de la montée annuelle des eaux, qui est d'environ 3 millimètres par an actuellement, pourrait plus que tripler pour atteindre 10 millimètres supplémentaires chaque année d'ici à la fin du siècle.

Davantage de gaz à effet de serre dans l'atmosphère

"Cette accélération, provoquée principalement par la fonte accélérée [des glaciers] du Groenland et de l'Antarctique, peut potentiellement doubler la hausse totale du niveau des océans d'ici 2100,…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Le niveau des océans pourrait grimper de 65 cm d'ici à 2100
  • « La montée des océans s'accélère, notamment à cause de la fonte des glaciers du Groënland et de l'Antarctique ». Fake news : Le bilan masse du Groënland est actuellement positif, notamment sur la période 2016-2017 et les températures de l’Antarctique sont toujours fortement négatives. Faire des hypothèses arbitraires, mais toujours dans le sens de l’alarmisme le plus outrancier, sur des bases incertaines, permet de prévoir tout et n’importe quoi. On peut raisonnablement se baser sur les observations par marégraphes (les plus fiables et les plus utiles, car prises en zones côtières), qui montrent qu’il n’y a aucune accélération de la petite montée de niveau des océans, qui reste de 1,5 mm/an environ, et il n’y a aucune raison de penser qu’il va y avoir une accélération, sauf à vouloir leurrer les citoyens. Bref, cet article d’un alarmisme outrancier ne présente aucun intérêt.

  • Vos lecteurs, qui sont nombreux à avoir une bonne culture scientifique, le goût du doute et de la critique, ne sont pas complètement ignares et sont capables de trier le bon grain de l’ivraie en faisant mouliner leurs petites cellules grises, ce que les journalistes ne font pas en ce qui concerne le climat et l’énergie. Quand l’AFP, vecteur de propagande réchauffiste, envoie un article, si vous faites bien votre métier, ne faites pas du copier-coller, passez-le au crible de la critique et ne le publiez pas s’il s’avère qu’il ne vaut pas un clou, comme cet article foireux. Cela vous évitera de perdre de la crédibilité et d’énerver vos lecteurs.

  • A la fin de la dernière glaciation, les océans sont montés d’environ 120 m, puis cette montée a continué, mais doucement, à raison de quelques mm/an. Depuis environ 200 ans, selon les mesures des marégraphes, le niveau des océans continue à monter régulièrement, sans accélération, de 1 à 1,5 mm/an et sans corrélation avec les évolutions du taux global de CO2 atmosphérique, ni avec les petites variations de température. Voir le site climate4you, onglet « oceans », sea level from tide gauges.

  • D'autres experts annoncent un refroidissement du soleil d'ici 2050 , cela risque de faire surement l'inverse!

  • Les Nation Unies, l'ONU donc, la successeure de la SDN qui devait empêcher les guerres!!!
    Si elle excelle autant sur le climat que dans la suppression des conflits, on ne risque pas de se noyer ! Même remarque rassurante quand on sait que le jugement est téléphoné par les "experts" auto proclamés du GIEC, beaucoup plus doués en fiscalité qu' en matières scientifiques ! !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]