Le Mans : la mairie de Stéphane Le Foll évacuée face aux forains

Le Mans : la mairie de Stéphane Le Foll évacuée face aux forains
Stéphane Le Foll, le 3 juillet 2018, à Paris

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 22 mars 2019 à 22h40

Le Mans a connu vendredi 22 mars sa troisième journée de tensions avec les forains.

La mairie du Mans a été évacuée en raison d'une manifestation "violente" de forains qui protestaient contre la nouvelle implantation de leurs manèges. "Il était hors de question de mettre le personnel en danger, on a préféré évacuer la mairie", a indiqué la municipalité, dirigée par l'ancien ministre Stéphane Le Foll (PS).

"Les manifestations des forains se poursuivent et de manière violente", ajoute la mairie dans un communiqué de presse.



Stéphane Le Foll et "la municipalité appellent au calme et réitèrent leur proposition d'une fête foraine hors du périmètre du centre ville", est-il encore indiqué.Interrogée sur les tensions, qui durent depuis trois jours, la préfecture de la Sarthe n'a pas fait de commentaires. "Les forces de l'ordre sont actuellement mobilisées. La Préfecture ne souhaite pas communiquer pour le moment", a-t-elle indiqué dans un message, sans indiquer le nombre de manifestants. Selon un photographe présent sur place, entre 300 et 400 forains ont lancé dans l'après-midi des œufs et des feux d'artifice sur les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogènes à deux reprises.
 

En début de soirée, les forains sont entrés dans la gare du Mans et ont bloqué les voies, neutralisant le trafic ferroviaire, TER et TGV durant environ une heure, selon la même source. Vers 20h15, ils ont quitté la gare et ont rallié le centre-ville. D'après la communication régionale de la SNCF, sept trains ont été retenus et le trafic devait revenir peu à peu à la normale.  Dans la matinée, les forains avaient bloqué brièvement l'autoroute A11, selon Vinci autoroutes. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.