Le maire des Lilas a fait retirer des publicités jugées sexistes

Le maire des Lilas a fait retirer des publicités jugées sexistes
Des touristes devant une affiche publicitaire à Paris le 2 février 2012.
A lire aussi

, publié le mercredi 06 mars 2019 à 12h56

Choqué par une publicité de la marque de vêtements Le Temps des Cerises, le maire des Lilas a demandé à JCDecaux de retirer cette campagne d'affichage des arrêts de bus sa commune. 

"Liberté, égalité, beau fessier". Ce slogan de la marque le Temps des Cerises n'a pas plu à Daniel Guiraud, le maire PS des Lilas (Seine-Saint-Denis). À tel point qu'il a demandé à la société JC Decaux d'enlever les affiches sur lesquelles il apparaissait, surplombant les fesses d'une femme moulées dans un jean. 



"C'est l'image de la femme ramenée à son cul, c'est choquant. Un stéréotype sexiste dans toute sa splendeur", a dénoncé l'édile au Parisien. À quelques jours seulement de la journée de la femme le 8 mars, la campagne publicitaire l'a d'autant plus agacé. "Cette temporalité, c'est une circonstance aggravante", a commenté Daniel Guiraud. 




La société spécialisée dans la publicité sur les mobiliers urbains a accepté de retirer les affiches incriminées. "À notre connaissance, aucune autre municipalité n'a demandé le désaffichage de cette campagne ", a indiqué l'afficheur au Parisien.



"La version masculine de cette publicité existe aussi pour les supports digitaux. Par manque de temps, nous ne l'avons pas fait pour la campagne avec JCDecaux. Mais c'est une campagne pensée pour les femmes et pour les hommes. Bien sûr qu'on ne réduit pas les femmes à une paire de fesses. Ce n'est pas notre image, ce ne sont pas nos valeurs. On veut mettre en avant notre savoir-faire", s'est défendue de son côté le Temps des Cerises, contacté par Le Parisien. 




Cette publicité a été largement commentée sur les réseaux sociaux. Le compte Twitter Pépite sexiste, qui dénonce les stéréotypes sexistes dans les publicités, a dénoncé "l'objectification et le manque de diversité des corps représentés" dans cette publicité. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.