Le maire de Nancy engage un bras de fer avec la SNCF

Le maire de Nancy engage un bras de fer avec la SNCF©Panoramic

publié le mercredi 01 septembre 2021 à 13h00

La SNCF va supprimer les Ouigo entre Nancy et Paris d'ici le mois de décembre. Une décision dénoncée par Mathieu Klein, le maire de Nancy, selon France Bleu.

La direction de la SNCF a pris la décision de supprimer les trains low-cost Ouigo entre la ville de Nancy et Paris d'ici la fin de l'année.

En cause ? Une clientèle insuffisante pour rentabiliser la ligne. L'entreprise ferroviaire souhaite désormais attirer les professionnels qui se dirigent régulièrement dans la capitale, rapporte France Bleu Lorraine, mardi 31 août.


Cette décision a suscité l'incompréhension des usagers, mais aussi des élus locaux. C'est notamment le cas du maire de Nancy, Mathieu Klein, qui affirme à la radio locale avoir "très mal" accueilli cette annonce. Pour l'élu, cette ligne est nécessaire pour les habitants de cette ville composée de beaucoup d'étudiants, comme pour ceux du sud-Lorraine.

L'organisation d'une mobilisation

"Ça me paraît inconcevable dans une ville étudiante et un bassin de vie qui a besoin de cette desserte", affirme-t-il au micro de France Bleu. Le maire de Nancy pointe aussi du doigt une "dégradation globale de l'offre de la SNCF vers le sud de la France depuis la Lorraine et la Lorraine-sud en particulier". Selon lui, cela "constitue une fois de plus un exemple d'une Lorraine-sud qui risque de devenir un cul-de-sac ferroviaire".

Face cette à situation, le maire de Nancy appelle à la mobilisation les élus locaux afin de faire plier la SNCF. Il explique avoir "sollicité tous les maires, les parlementaires pour que nous rappelions à la SNCF que nous sommes la deuxième aire urbaine étudiante de France, que nous avons des entreprises, de la santé, des frontières proches".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.