Le jihadiste Maxime Hauchard, considéré comme l'un des bourreaux de l'EI, est mort

Le jihadiste Maxime Hauchard, considéré comme l'un des bourreaux de l'EI, est mort

Capture d'écran d'une vidéo de propagande diffusée le 17 novembre 2014 par al-Furqan Media montrant le Français Maxime Hauchard également connu sous le nom d'Abu Abdallah al-Faransi

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 13h43

Le jihadiste normand Maxime Hauchard, identifié fin 2014 comme l'un des bourreaux du groupe Etat islamique dans une vidéo de propagande mettant en scène la décapitation d'un otage américain et de 18 prisonniers de l'armée syrienne, est mort, ont affirmé jeudi des sources proches de l'enquête.

Les circonstances et la date de son décès ne sont pas connues, ont-elles ajouté, confirmant des informations de presse. Maxime Hauchard, visé par un mandat d'arrêt international émis par la France, avait été placé en septembre 2015 par les Etats-Unis sur la liste noire des "combattants terroristes étrangers". 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Le jihadiste Maxime Hauchard, considéré comme l'un des bourreaux de l'EI, est mort
  • d'après tous les témoins , le petit gars Maxime , comme beaucoup de djihadistes de Daech , était un bien piètre combattant , lui c'était le genre " courage fuyons devant l'ennemi " a priori .

  • Il va falloir faire vite pour le remplacer afin de pouvoir gagner du fric avec la vente des armes.

  • Il n’y a plus qu’à espérer qu’il est maintenant en Enfer pour l’éternité !

  • pourquoi encore parler de lui

  • tant mieux