Le grand débat jugé "ouvert", des doutes sur son efficacité

Le grand débat jugé "ouvert", des doutes sur son efficacité
Le président Emmanuel Macron parle au cours d'une réunion du grand débat national, le 7 février 2019 à Étang-sur-Arroux, en Saône-et-Loire
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 20 février 2019 à 18h55

Le grand débat lancé par Emmanuel Macron est jugé "ouvert" par 72% (+8) des Français, mais seuls 33% (-1) pensent qu'il permettra de sortir de la crise que traverse le pays, selon un sondage Elabe pour BFMTV diffusé mercredi.

S'ils sont de plus en plus nombreux a penser qu'il permet d'aborder "tous les sujets" (60%), soit 13 points de plus en un mois, les Français interrogés ne sont que 42% (+2) à croire que le chef de l'État et son gouvernement tiendront compte des points de vue exprimés.

Par ailleurs, l'idée exprimée lors du débat de baisser la TVA sur les produits de première nécessité est la plus favorablement accueillie (91%), devant "mettre en place un plan de rénovation et d'isolation des logements" (90%) et diminuer le nombre de députés et sénateurs de 30% (89%). 

Baisser la TVA sur les produits de première nécessité est même jugé "prioritaire" par 57% des personnes interrogées, devant "diminuer le nombre de députés et sénateurs de 30%" (45%) et ré-indexer les retraites sur l'inflation (44%).

Mettre en place le référendum d'initiative citoyenne (RIC) est accueilli favorablement par 73% des Français et "autoriser le cumul des mandats locaux et nationaux pour les communes rurales" n'est jugé positivement que par 47%.

Enquête réalisée en ligne les 19 et 20 février auprès de 964 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.