Le domicile de Laurent Fabius cambriolé

Le domicile de Laurent Fabius cambriolé©Panoramic

, publié le mardi 27 octobre 2020 à 22h10

Le président du Conseil constitutionnel a été cambriolé le 19 octobre dernier, selon des révélations du Point mardi. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de la préfecture de police.

Décidément, la famille Fabius n'a pas de chance. Quatre mois après son fils Thomas, c'est Laurent Fabius qui a été cambriolé. L'information est révélée mardi 27 octobre par Le Point, mais les faits remontent au 19 octobre dernier, aux alentours de 19 heures. Les criminels sont parvenus à fracturer la porte d'entrée du domicile du président du Conseil constitutionnel, avant d'être mis en fuite par l'alarme. Celle-ci s'est déclenchée alors que les intrus étaient en train de fouiller l'appartement de Laurent Fabius.



Selon les précisions de l'hebdomadaire, les voleurs auraient principalement réussi à subtiliser plusieurs bijoux. Toutefois, le montant du butin n'est pour l'instant pas connu. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris et a été confiée à la police judiciaire de la préfecture de police. Laurent Fabius n'a pas souhaité commenter ce cambriolage mais il a toutefois fait savoir au Point que ni ordinateur ni document contenant des informations sensibles n'avait été subtilisé.

Le fils de Laurent Fabius déjà cambriolé en juin 2020

Ce cambriolage intervient quatre mois après celui du fils du président du Conseil constitutionnel, dont le domicile se situe dans le 7e arrondissement de Paris. En juin dernier, Thomas Fabius s'était vu voler notamment une montre Patek Philippe d'une valeur estimée à 200.000 euros, rapportait déjà Le Point. Un tableau de maître dont la victime disait ignorer la valeur avait également été volé. Au moment des faits, Thomas Fabius était aux Pays-Bas. Sa concierge l'avait prévenu du cambriolage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.