Le député LREM Bruno Bonnell promet de "mettre le désordre" à l'Assemblée à la rentrée

Le député LREM Bruno Bonnell promet de "mettre le désordre" à l'Assemblée à la rentrée
L'élu du Rhône prévient que lui et ses camarades LREM vont "sortir du silence" (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 14 août 2017 à 13h14

Malgré des sondages en berne, les représentants de la majorité font le service après-vente du président Emmanuel Macron, qui fête ses 100 jours à l'Elysée, ce lundi 14 août.

Dans Le Parisien, Bruno Bonnell, le député LREM qui a battu Najat Vallaud-Belkacem aux législatives de juin dernier, à Villeurbanne, dresse un bilan positif de ses premières semaines de députés.



"Les vociférations de l'opposition qui nous a raillés en parlant de 'novices' ont masqué une profonde révolution, un bouleversement du paysage à mon sens sous-estimé : pour la première fois, les trois quarts de l'Assemblée sont composés de primo élus", souligne l'élu du Rhône, qui se félicite de leur "capacité d'adaptation remarquable".

"CE GROUPE EST LE MODÈLE DÉMOCRATIQUE DE DEMAIN"

Le temps d'adaptation et "d'apprendre les codes" passé, Bruno Bonnell prévient que lui et ses camarades LREM vont "sortir du silence" pour mettre "un désordre créatif". "Nous, députés LREM, voulons introduire de vraies ruptures, c'est pour cela que nous avons été élus", explique-t-il

Le député estime ainsi qu'il faut "adapter le fonctionnement du Parlement à la révolution numérique". Il propose notamment de "permettre aux députés de voter à distance avec les outils connectés" sauf "pour les grandes lois importantes".

"J'ai la conviction profonde que ce groupe est le modèle démocratique de demain", confie encore Bruno Bonnell, qui considère que son "boulot", c'est d'utiliser "l'intelligence collective, phénoménale de ce groupe LREM". "Le groupe LREM va aider à former la colonne vertébrale d'En Marche !", conclut l'élu, impatient de retourner sur les bancs de l'Assemblée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.