Le concours Lépine récompense une application pour les allergiques et intolérants alimentaires

Chargement en cours
Le buste de Louis Lépine, le 3 mai 2018 à Paris
Le buste de Louis Lépine, le 3 mai 2018 à Paris
1/3
© AFP, GERARD JULIEN
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 08 mai 2019 à 07h44

Le 118e concours Lépine a récompensé mardi soir une application mobile permettant aux personnes ayant des allergies ou des intolérances alimentaires de vérifier pendant qu'elles font leurs courses si elles peuvent bien consommer les produits qu'elles trouvent en rayons.

Créée par Laurent Tonnelier, cette application baptisée "xTag", utilisable en ligne ou hors réseau, permet à l'utilisateur d'obtenir une "information lisible, personnalisée, sans jamais partager son profil de santé qu'il garde confidentiel", explique-t-il dans le dossier de presse du concours.

Le "xTag" a obtenu le prix du Président de la République, sous la forme d'un vase en porcelaine de Sèvres, le plus prestigieux du concours, fondé en 1901 par le préfet de police Louis Lépine.

Il a été présenté dans le cadre de "l'univers connecté Concours Lépine", qui met en valeur depuis 2014 des inventions, des innovations et des applications françaises "qui feront l'univers numérique de demain", précisent les organisateurs.

Le Grand Prix du Sénat a quant à lui récompensé Joseph Collibault, Gérard Lecomte et Pierre Herrburger pour leur "Scootpartoo", un fauteuil électrique à chenilles tout terrain.

Enfin, le Prix de l'Assemblée Nationale a été remis à Steven Pingon, pour sa trottinette pliable à encombrement réduit, baptisée "Simone".

A noter que le "drone d'intervention pour la lutte contre les incendies", créé par Jacques Pitoux et déjà récompensé l'an dernier, a reçu de nouveau un prix cette année, après avoir été "amélioré" grâce à l'ajout de deux réservoirs de transport et de largage motorisés et pivotants à 180 degrés.

Cet ancien publicitaire de 52 ans, avec plus de 35 brevets à son actif, n'a donc toujours pas remporté la première place du célèbre concours après pourtant un dizaine de participations.

Rencontré par l'AFP la semaine dernière, il avait déclaré "ne plus concourir pour une médaille mais pour le podium": c'est donc encore "raté" cette année, même si son invention a déjà tapé dans l'œil d'une caserne des pompiers des Bouches-du-Rhône.

Quelques 250 prix ont été remis mardi soir, récompensant une partie des 542 inventions présentées cette année.

D'abord dominé par les jouets, puis les inventions ayant trait à l'automobile ou aux accessoires de cuisine, le concours Lépine a mis en avant ces dernières années les inventions liées aux technologies numériques, à l'environnement et à la santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.