Le chauffeur de bus agressé à Bayonne est décédé

Le chauffeur de bus agressé à Bayonne est décédé©Panoramic

, publié le vendredi 10 juillet 2020 à 18h15

Âgé de 58 ans, Philippe Monguillot est décédé des suites de ses blessures rapporte RTL, citant une information de sa famille.

Il était entre la vie et la mort depuis plus de cinq jours. Philippe Monguillot, 58 ans, a succombé à ses blessures, nous rapportent nos confrères de RTL.

La famille l'a annoncé en fin d'après-midi ce vendredi 10 juillet sans donner plus de précisions pour le moment. En état de mort cérébrale, il avait été victime d'une agression "d'une extrême violence", avait annoncé le parquet de Bayonne.



Dimanche 5 juillet, peu avant 19 heures, trois individus étaient montés dans le bus conduit par Philippe Monguillot, sur le quai de "Tram'bus". Ils avaient avec eux un chien, mais c'est la montée d'un quatrième homme un peu plus loin qui fait basculer la soirée. Philippe Monguillot tente alors de contrôler son billet, mais leur demande également de mettre un masque, une obligation en cette période de coronavirus.

Grande violence

Selon plusieurs témoins interrogés par Le Parisien, le ton est monté très vite jusqu'à des échauffourées. Le chauffeur est alors roué de coups au niveau du thorax et de la tête. D'autres témoins présents au niveau de l'arrêt de bus "Balishon" racontent des scènes violentes, avec un "homme genoux à terre" et qui "saignait du nez". T-shirt déchiré, son visage était également couvert de sang. Il doit être emmené à l'hôpital en état de mort cérébrale. Quatre suspects ont finalement été arrêtés et écroués le 6 juillet, rapporte La Dépêche. Ils ont été mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire". Deux autres sont accusés de "soustraction de criminel à l'arrestation et aux recherches et non-assistance à personne en danger" et de "non-assistance à personne en danger".

Plus d'infos à suivre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.