Le camembert, fromage à pâte molle le plus consommé de France, a été détrôné

Le camembert, fromage à pâte molle le plus consommé de France, a été détrôné©Pixabay (photo d'illustration)

publié le mercredi 13 octobre 2021 à 18h23

Valeur sûre pour de très nombreux Français, le camembert n'est plus leader sur son créneau. Pour la première fois, le fromage à pâte molle le plus consommé dans l'Hexagone perd son trône au profit de la mozzarella, rapporte Le Figaro, mercredi 13 octobre.

C'est le drame.

Voilà une annonce qui devrait faire l'effet d'une bombe dans le pays aux mille fromages. Et, à n'en pas douter, en surprendre plus d'un. D'après Le Figaro, mercredi 13 octobre, le camembert, jusqu'ici fromage à pâte molle le plus consommé de France, perd sa place. Il est détrôné par... la mozzarella, un produit venant donc de l'autre côté des Alpes. Le quotidien explique cette mini-révolution par l'essor des spécialités culinaires italiennes dans l'Hexagone, mais aussi par la facilité de préparation de la mozzarella. En effet, celui-ci est simple à cuisiner et peut agrémenter quantité de plats : salades, pizzas, pains, quiches, apéritif... Une tendance qui semble prendre le pas sur l'historique camembert, qui, relate Le Figaro, est davantage sollicité lors de repas à domicile ou de sorties au restaurant.



Deux fois plus de camembert produit dans les années 1980

Le camembert, pourtant l'incontournable des plateaux de fromages, déplore une baisse significative de ses ventes depuis quelque temps, en particulier en 2021. "Pour la première fois en France, la courbe des ventes de camembert, en baisse régulière de 3% par an, est passée en-dessous de celle des ventes de mozzarella, qui connaît une croissance annuelle de 5%", détaille dans les colonnes du Figaro, Fabrice Collier, président du Syndicat normand des fabricants de camemberts (SNFC). L'inquiétude est de mise. Si 4.000 tonnes de camembert de moins que la mozzarella ont été vendues depuis le début de l'année, depuis les années 1980, la production a baissé de moitié en France. "Nous sommes particulièrement inquiets pour le futur de la filière", conclut Fabrice Collier, déplorant "l'interdiction de toute référence à la Normandie pour les camemberts pasteurisés", notamment à l'export. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.