Le cadeau en or de François Hollande à Michel Drucker

Le cadeau en or de François Hollande à Michel Drucker©Wochit

6Medias, publié le samedi 21 octobre 2017 à 16h20

Le retour médiatique de François Hollande est en marche. Après avoir attaqué la politique économique d'Emmanuel Macron lors de sa conférence, l'ancien président de la République devrait faire sa première télé depuis qu'il a quitté l'Elysée le dimanche 12 novembre prochain.

Plutôt qu'un plateau de JT, c'est le canapé rouge de Michel Drucker sur France 2 qu'aurait préféré François Hollande selon les informations du journal Le Parisien.



Mais la politique devrait être reléguée au second plan dans l'émission de divertissement, car si l'ancien chef de l'état accepte cette première interview dans "Vivement dimanche", ce serait avant tout pour la promotion du livre "Sortie(s) de secours" publié le 2 novembre chez Robert Laffont. Un ouvrage dont il signe la préface. L'auteure principale, la survivante du Bataclan Caroline Langlade, également présidente de l'association de victimes des attentats du 13 novembre 2015 devrait accompagner François Hollande à l'émission de Michel Drucker. Un joli coup pour l'animateur de 75 ans qui n'a jamais caché sa proximité avec l'ancien président. En janvier dernier, François Hollande avait préféré aller au spectacle de son ami plutôt que regarder le deuxième débat de la primaire de la gauche. En août dernier, ils avaient été immortalisés ensemble en marge d'un dîner.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
325 commentaires - Le cadeau en or de François Hollande à Michel Drucker
  • Le suspect (jeu de mot ) a encore frappé!

  • quel duo de bonimenteurs heureusement que j'ai d'autres préoccupations qu'être à leur écoute !

  • un animateur qui mange à tous les rateliers !!! et une survivante du bataclan qui n'en veut vraiment pas à l'état pour ses carences et ses manquements ,jusqu'à faire signer la préface par celui qui avait la première responsabilité en matière de sécurité ; ce n'est pas la complaisance pour les responsables qui fera la lumière

  • D'autres, s'expriment, il ne peut pas se soustraire et se taire parce qu'il y a un autre Président au sein de notre pays...

    Il peut s'exprimer comme n'importe quel autre citoyen et sur la politique de son pays.... Il me semble qu'il reste citoyen de notre pays...

    Lui en faire grief, ce serait mal venu de quiconque tenterait de lui interdire de parler ou de s'exposer publiquement...

    Il a eu une vie avant, et il a une vie après la Présidence de la République...

    S'il est en désaccord avec x ou y... Il peut, malgré tout le faire savoir sur des arguments...

    C'est la démocratie.... Je vote à droite, je ne change pas....
    Je respecte la politique du Président MACRON, sans lui donner quitus et où il faut attendre un peu plus, pour en comprendre s'il va sur la bonne voie.... Donc, en m'exprimant ainsi.... J'attends une période un peu plus conséquente pour valider sa politique, voire être plus critique..

    C'est la démocratie qui le permet... Et heureusement, que nous pouvons encore nous exprimer au sein de notre pays...

    Il y a un bon moment que nous ne sommes plus en démocratie mais dans une sorte de "totalitarisme mafieux", où quoiqu'ils fassent les hauts fonctionnaires n'ont pas le devoir de rendre des comptes. Après nous avoir fait subir des quinquennats tous aussi calamiteux les uns que les autres les ex feraient mieux de faire profil bas et une longue cure de silence.

    Le terme "démocratie" n'a jamais été synonyme de "béatitude", pas plus que de "cécité" et le fait de se considérer faussement de droite peut aussi parfois rendre "gauche" !...

    Un bon point pour votre humour !

  • tout ça pour un bouquin! il ferait mieux de partir pour de bon plutot que de se mêler de ce qu'il n'a pas fait pendant cinq ans.