Le cabinet de Brigitte Macron a porté plainte pour usurpation d'identité

Le cabinet de Brigitte Macron a porté plainte pour usurpation d'identité
Brigitte Macron durant un dîner d'État à l'Élysée le 18 mars 2018.

Orange avec AFP, publié le vendredi 30 mars 2018 à 13h15

De faux mails étaient envoyés au nom de la première dame pour demander des services et faveurs, en France mais aussi au Maroc, en Australie ou à Hong-Kong.



Le cabinet de Brigitte Macron confirme à l'AFP, vendredi 30 mars, avoir porté plainte pour usurpation d'identité, comme l'ont révélé RTL et Franceinfo. En cause : de faux e-mails envoyés, depuis une dizaine de jours, à des restaurants ou hôtels de luxe depuis l'adresse cabinet@presidence.fr.

L'auteur des messages demandait des services pour des proches de la première dame.

L'information était remontée à l'Élysée que des restaurants, des hôtels ou des prestataires de services avaient reçu des courriels demandant des avantages. Les messages étaient signés d'un membre du cabinet. "Par exemple, un hôtel marocain a reçu une demande pour aller chercher à l'aéroport le neveu de Brigitte Macron", précise RTL. "La Fédération australienne d'automobile s'est vu réclamer deux places pour le Grand prix de Formule 1", poursuit la radio. À Paris, des restaurants gastronomiques auraient été sollicités pour réserver de bonnes tables. Toutefois, le cabinet de Brigitte Macron précise que personne ne se s'est jamais présenté dans les établissements sollicités pour profiter des avantages.

La plainte a été déposée à Paris, par le directeur de cabinet de la première dame. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour escroquerie et confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA), indique une source judiciaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.