Le bourreau de l'État islamique Maxime Hauchard est mort

Le bourreau de l'État islamique Maxime Hauchard est mort
Capture d'écran d'une vidéo du 16 novembre 2014 montrant vraisemblablement le jihadiste français Maxime Hauchard.

Orange avec AFP, publié le mercredi 14 mars 2018 à 21h28

Le jihadiste français Maxime Hauchard, connu pour être un bourreau de l'État islamiquem est mort, rapporte mercredi 14 mars RMC, qui cite un service de renseignement. Une information confirmée par franceinfo, qui évoque des sources concordantes.

Les circonstances du décès du jeune homme de 25 ans, qui remonte à plusieurs mois, restent inconnues.


Connu sous le nom de guerre d'Abou Abdellah, il était en Syrie depuis 2013. En 2014, il avait été mis en examen pour "assassinats en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste". Il était recherché par les autorités françaises depuis cette date.

À VISAGE DÉCOUVERT DANS UNE VIDÉO D'EXÉCUTION

Originaire de Normandie et converti à l'islam radical, il posait régulièrement dans des vidéos ou sur des photos de propagande, armes à la main et invitant les candidats au jihad à rejoindre l'État islamique. Il était également apparu à visage découvert dans la vidéo de l'exécution de l'otage américain Peter Kassig. En 2012, il était parti en Mauritanie pour étudier dans plusieurs écoles coraniques. Il était revenu en France en 2013 avant de rejoindre la Syrie, via la Turquie.

Selon le dernier décompte de la DGSI, cité par franceinfo, 300 jihadistes français ont été tués en Syrie ou en Irak depuis 2014. Depuis cette date, environ 1.700 Français auraient rejoint la zone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.