Le beau geste des collègues de la mère de Maëlys

Le beau geste des collègues de la mère de Maëlys©Gendarmerie Nationale

6Medias, publié le vendredi 16 février 2018 à 16h07

Depuis la disparition de la petite Maëlys, dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin, le personnel du centre hospitalier intercommunal de Haute-Comté à Pontarlier, a fait preuve d'un grand élan de solidarité.

Jennifer de Araujo, mère de la fillette, qui travaille comme infirmière dans l'établissement, s'est vue offrir 4 288,50 heures soit 572 jours de RTT par le personnel soignant de l'hôpital, révèle L'Est Républicain. Depuis la date de la disparition de Maëlys, Jennifer de Araujo n'a pas repris le travail grâce à la solidarité de ses collègues qui souhaitaient l'aider à traverser cette terrible épreuve. "Tout le monde a été profondément choqué par ce qu'il s'est passé. On a très vite su qu'il était question d'une de nos collègues", explique au quotidien régional une déléguée syndicale de l'établissement lors du lancement de l'opération.

Mercredi, le suspect principal dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, Nordahl Lelandais, 34 ans, est passé aux aveux après la découverte de traces de sang dans sa voiture. La quasi-totalité des restes de la fillette a été retrouvée dans le massif de la Chartreuse.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
177 commentaires - Le beau geste des collègues de la mère de Maëlys
  • Un grand bravo aux collègues de Jennifer pour qui la solidarité n'est pas un vain mot. Çà fait chaud au cœur /

  • c'est une générosité devant laquelle on ne peut que s'incliner ,bon courage madame ,monsieur ,il y aura encore des moments forts face à ce monstre au tribunal.

  • Ce très beau geste de solidarité m'émeut au plus haut point ;-(

    Bravo au personnel soignant de l'hôpital.

    RIP Maëlys

  • L'état devant un tel cas aurait du mettre la main a la poche.

  • Quel élan de solidarité dans ce monde de brutes. Maintenant, que justice soit faite.