Laura Smet et David Hallyday demandent le gel des royalties de Johnny

Laura Smet et David Hallyday demandent le gel des royalties de Johnny
Jade, Laeticia et Joy Hallyday, Laura Smet et David Hallyday à Paris, le 9 décembre 2018.

, publié le mardi 13 novembre 2018 à 10h21

Johnny Hallyday touchait chaque année environ 800.000 euros sur la vente de ses disques. Une somme qui pourrait exploser cette année.

Laura Smet et David Hallyday ont ouvert un nouveau front judiciaire contre Laeticia Hallyday, en demandant le gel de 75% des royalties des albums de Johnny Hallyday, rapporte BFMTV mardi 13 novembre.


Les deux enfants de la star décédée en décembre dernier ont assigné les trois maisons de disques du chanteur pour bloquer le pourcentage des revenus liés à la vente de ses albums.

Ces sommes, qui étaient auparavant versées à Johnny Hallyday le sont désormais à sa veuve, conformément au testament du chanteur. Mais si le droit français était appliqué, elles reviendraient à David, Laura, Jade et Joy. Le tribunal de Paris examinera cette requête le 27 novembre.


Jusqu'à sa mort, Johnny Hallyday touchait chaque année environ 800.000 euros issus de la vente de ses disques. Ces royalties représenteraient la principale source de revenus de Laeticia, selon BFMTV. D'autant plus que ces sommes pourraient exploser cette année, notamment avec la sortie de l'album posthume du rockeur.

En lançant cette procédure en France, Laura et David espèrent empêcher le trust américain JPS, qui gère le patrimoine de Johnny pour le compte de Laeticia, selon les volontés du chanteur, de toucher les royalties. L'argent deviendrait alors hors d'atteinte pour les aînés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.