Laisser le virus circuler entre les jeunes : "surtout pas", prévient Jean-François Delfraissy

Laisser le virus circuler entre les jeunes : "surtout pas", prévient Jean-François Delfraissy
Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy.

, publié le mercredi 05 août 2020 à 09h53

Invité de RTL, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a rejeté la proposition d'un infectiologue de laisser circuler le virus chez les jeunes pour développer une immunité collective.

"Les messages de prévention ont du mal à passer". Au micro de RTL, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a regretté les comportement des jeunes français.

"L'épidémie de cet été touche beaucoup les sujets jeunes. Reprenons ça autrement : ce sont les jeunes qui prennent le moins de distanciation sociale, qui portent le moins le masque. Ce sont eux qui se contaminent."


Face à ce constat, l'infectiologue Eric Caumes avait proposé de laisser le virus circuler chez les jeunes, afin de développer une immunité collective, à même de stopper la circulation du virus.  

Une mauvaise idée pour Jean-François Delfraissy. "Surtout pas ! Si on laisse le virus circuler dans cette population jeune, forcément à un moment donné, il va nous échapper", explique le médecin, qui prend l'exemple de la Suède pour illustrer son propos. Le pays avait délibérément laisser le virus circuler pour atteindre l'immunité collective. "Ça n'a pas marché. Il y a eu une contamination très importante des personnes âgées."

Pour le président du Conseil scientifique, l'automne risque de marquer un retour du virus. "Il va se retrouver dans une population qui sera peu immunisée donc là il faudra être prêt. Il faut inciter les autorités sanitaires et le gouvernement à préparer tous les scénarios, en particulier dans les 20 grandes métropoles françaises."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.