Lactalis : l'inquiétude des salariés de l'usine

Lactalis : l'inquiétude des salariés de l'usine©DAMIEN MEYER / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le samedi 13 janvier 2018 à 22h58

"Pour l'instant, il y a 250 salariés en chômage technique", atteste le journaliste Pacôme Le Mat en direct de l'usine de Craon (Mayenne). "Cela veut dire concrètement qu'ils n'ont plus de travail à effectuer, mais qu'ils perçoivent encore un salaire. La direction l'a promis, pour l'instant, ils toucheront 100% de leur rémunération."

327 salariés inquiets

"Il y a aussi 70 autres salariés qui eux ont accepté de travailler ailleurs, sur d'autres sites du groupe Lactalis, notamment en Bretagne", poursuit le journaliste. "Eux aussi vont percevoir leur salaire, et des indemnisations. Mais globalement, ici, à Craon, c'est bien l'inquiétude qui domine. Depuis deux jours, nous avons rencontré des éleveurs, des salariés, des habitants, et ils se posent la question suivante : que va…

Lire la suite sur Franceinfo

 
10 commentaires - Lactalis : l'inquiétude des salariés de l'usine
  • Qui veut la peau de Lactalis ?
    Certes, ce qui s'est passé est préoccupant... mais est-ce une raison pour ne parler que de çà , et de cette façon?
    Il y a dans notre pays, des choses largement aussi graves, et des lobby auxquels personne ne s'attaque ( car ça rapporte beaucoup d'argent à l'état). Je veux parler de l'industrie du tabac, par exemple. Non seulement çà tue beaucoup de monde, personne ne peut dire le contraire, mais aussi, ceux qui fument empoisonnent leur entourage, et même parfois leurs jeunes enfants ...Et ces " tueurs " qui fabriquent et diffusent ce poison reconnu dans notre pays sont-ils combattus ?
    Alors, 2 poids 2 mesures ...

  • vendons l usine a Nestlé la qualite sSuisse

    je n achete plus Francais trop sale ou trop de gliphosate et autre pesticide
    on ne sent pas les gros syndicat paysan defenseur de consommateurs

  • je travaille chez un concurrent de Lactalis et on n arrête pas les heures supplémentaires
    notre groupe basé en Suisse se gave en ce moment
    Les ouvriers de Lactalis ne sont pas les victimes il savaient que l hygiène n était pas au top
    soit ils prenaient un balai ou encore mieux il avaient une langue ......
    les agriculteurs aussi plutôt que de chercher le consensus un bon coup de poing sur la table
    et Besnier aurait compris on ne joue pas avec nos enfants !!

  • Coté service qualité et ordonnancement, ça va valser de mon point de vue.

  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Oui les salariés peuvent s'inquiéter, lactalis et son pdg ne feront pas sentiment, il l'a déjà prouvé en fermant des unité rentable pour gagner plus d'argent.

    les salaries n ont rien fait contre le manque d hygiène il vont le payer
    c est pas Besnier qui en paiera les conséquences

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]