"Lâche assassin par chasseurs interposés" : Brigitte Bardot s'en prend à François de Rugy 

"Lâche assassin par chasseurs interposés" : Brigitte Bardot s'en prend à François de Rugy 
Brigitte Bardot le 27 septembre 2007 devant le palais de l'Élysée à Paris.

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 04 février 2019 à 16h33

Brigitte Bardot reproche au ministre de la Transition écologique et solidaire d'avoir signé un arrêté prolongeant la chasse à l'oie cendrée jusqu'à la fin du mois de février. 

Dans une lettre ouverte publiée sur Twitter lundi 4 février, Brigitte Bardot s'en prend au ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy, qu'elle accuse de n'être qu'"un lâche assassin par chasseurs interposés". Que reproche l'ancienne comédienne à François de Rugy ? La prolongation de la chasse aux oies migratrices, qui devait initialement prendre fin au 31 janvier, "conformément à une directive européenne de protection des oiseaux migrateurs", précise 20 Minutes. À la demande d'Emmanuel Macron, le ministre vient de signer un arrêté daté du 30 janvier 2019, "relatif au prélèvement autorisé de l'oie cendrée, de l'oie rieuse et de l'oie des moissons au cours du mois de février 2019". 

Dans ce texte, les chasseurs sont autorisés à "prélever" 4.000 oies cendrées en février 2019. 


"Mort de trouille" 

"Votre outrecuidance vient d'autoriser la prolongation de 4.000 de ces magnifiques oies en pleine période migratoire jusqu'à fin février", écrit Brigitte Bardot dans cette lettre virulente. "Cette dernière décision relève d'une traîtrise à votre fonction, à une lâche soumission aux chasseurs devant lesquels vous vous agenouillez, mort de trouille, allant jusqu'à bafouer les directives européennes", poursuit la fondatrice et présidente de la fondation Bardot, pour la défense des animaux. 



"Je demande à ma fondation de saisir le Conseil d'État pour casser cet arrêté", poursuit Brigitte Bardot. Elle conclut : "je vous méprise car vous ignorez la valeur de la vie". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.