La vidéo d'un policier lynché à Nantes enflamme le web

La vidéo d'un policier lynché à Nantes enflamme le web
Des opposants à la loi travail jètent des projectiles sur les forces de l'ordre le 17 mai à Nantes (photo d'illustration).
A lire aussi

publié le lundi 23 mai 2016 à 11h50

- Une vidéo postée sur le compte Youtube de "Emeute Nantaise" le 21 mai fait le tour des réseaux sociaux ces dernières heures. On y voit un policier se faire violemment tabasser dans les rues de Nantes lors d'une manifestation contre la loi travail le 3 mai.

-

(Attention : les images ci-dessous peuvent choquer)
Les faits remonteraient au 3 mai. Sur la vidéo, on voit un policier jeter ce qui s'apparente à une grenade de désencerclement avant de charger seul un groupe de manifestants. On entend alors l'auteur de la vidéo crier : "Vas-y, fils de p... Allez, c'est filmé !". Le policier court en direction des manifestants avant d'être pris à partie par plusieurs hommes casqués ou cagoulés. L'agent finit par tomber et perd sa matraque. Il se fait ensuite lyncher par 5 ou 6 personnes alors qu'il a les genoux au sol et que son casque lui a été retiré. La vidéo s'arrête subitement alors que le policier est toujours frappé. Selon "France 3 Pays de la Loire", la scène se passe rue de la Marne, à Nantes, juste devant les vitrines des Galeries Lafayette.

L'agent - un commandant de police âgé de 51 ans - a été frappé à l'arrière du crâne avec une barre de fer et a eu le nez cassé après avoir reçu des coups de pied. Une source policière avait expliqué à l'AFP qu'il était sorti de l'hôpital dans la nuit du 3 au 4 mai. Des photos d'un policier à terre à Nantes avait déjà circulé sur les réseaux sociaux le 3 mai mais aucune vidéo de la scène n'avait été jusqu'alors diffusée. Ce jour-là, 14 personnes avaient été interpellées par les forces de l'ordre dans la ville de Loire-Atlantique pour des violences contre des policiers, des jets de projectiles, des dégradations ou des vérifications d'identités. Sept avaient présentées à un juge en vue d'une comparution immédiate. Selon "France 3", un jeune homme de 18 ans a depuis été mis en examen pour tentative d'homicide et a reconnu avoir fait chuter le policier mais pas de l'avoir ensuite frappé. Au total, sept policiers et un gendarme ont été blessés lors de la manifestation nantaise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.