La très chère maquilleuse d'Emmanuel Macron

La très chère maquilleuse d'Emmanuel Macron©Wochit

6Medias, publié le jeudi 24 août 2017 à 14h45

Après le coiffeur de François Hollande, la maquilleuse d'Emmanuel Macron. Peut-être qu'en prenant soin d'externaliser ses prestations le président de la République pensait que les rémunérations de celle qui a pour mission de lui refaire une beauté seraient moins scrutées, mais c'était sans compter sur Le Point qui explique dans un indiscret du numéro publié ce jeudi 24 août avoir pu consulter deux factures que la maquilleuse aurait envoyées.

10 000 euros et 16 000 euros seraient réclamés soit 26 000 euros pour seulement trois mois de présidence, révèle Le Point. Des factures qui devraient être honorées par Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Elysée.



Natasha M., 40 ans, maquillait déjà l'ancien ministre de l'Economie alors qu'il n'était que candidat, précise le magazine. Son salaire qui peut sembler mirobolant semble déranger au sommet de l'Etat. "Nous avons fait appel à un prestataire dans l'urgence", reconnaît l'Élysée auprès du site de BFMTV, avant d'indiquer que ce poste de dépense "a vocation à être réduit significativement". Emmanuel Macron n'est pas le premier président à avoir de très chères coquetteries. Le budget beauté était déjà important sous François Hollande. Il déboursait 6 000 euros nets par mois pour sa maquilleuse et 10 000 euros par mois pour son coiffeur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
551 commentaires - La très chère maquilleuse d'Emmanuel Macron
  • pendant ce temps les retraités crèvent de faim

  • waouh, combien ça doit couter a son épouse

  • Mr Macron, il faut arrêter ça tout de suite. vous rentrez dans le jeu des de ceux qui ont raisons. Soyez un de Gaulle moderne, un guerrier comme Bonaparte, pas un comme ces pantins du 17, 18 ET 19 ème siècle qui avaient besoin de se poudrer pour paraître respectable ! Cette histoire n'est pas sérieuse, vous allez vous mettre minable si vous continuez. N'entrez pas dans la mentalité de l'ancien gouvernement ou chacun pouvait devenir une chacune... la France à besoin d'un homme, pas d'une poupée...

  • Un caprice de star qui coûte à chaque contribuable qui se doit bien entendu faire des efforts. Comme quoi la moralisation ne concerne pas tout le monde !

  • Et on taxe un retraité à partir de 1200€ le considérant comme aisé !!