La "taxe couches-culottes" scandalise les assistantes maternelles

La "taxe couches-culottes" scandalise les assistantes maternelles©Pixabay

6Medias, publié le jeudi 27 juillet 2017 à 12h30

Le 11 juillet dernier, les élus de la nouvelle communauté de communes Terres du Lauragais, près de Toulouse (Haute-Garonne) ont voté la "taxe couches-culottes". Comme le révèle France Bleu Toulouse, les assistantes maternelles du secteur doivent maintenant s'acquitter d'une nouvelle redevance d'enlèvement des ordures ménagères de 92 euros par an.

Cette somme est destinée à financer le surplus de couches culottes et de pots de yaourts jetés par les nounous. Une décision qui a rapidement provoqué la colère des intéressées. Elles menacent de répercuter cette taxe sur les frais demandés aux parents en leur demandant de payer 30 centimes d'euro par jour et par enfant.

Cette décision avait été annoncée en avril 2016. Immédiatement les assistantes maternelles étaient montées au créneau et 178 d'entre elles avaient formé un collectif. Pour dénoncer cette taxe, elles avaient également diffusé une pétition qui avait alors recueilli 15 000 signatures.

Interviewée par franceinfo, Eliette Pujol-Théron, membre du collectif d'assistantes maternelles, dénonce un acharnement. "Quand vous achetez votre couche ou votre pot de yaourt, il faut savoir qu'en magasin vous allez payer cette taxe qui est de 30 centimes sur les couches". Elles comptent maintenant saisir le tribunal administratif afin de faire annuler cette décision.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
231 commentaires - La "taxe couches-culottes" scandalise les assistantes maternelles
  • Des couches lavables !! et puis quoi encore on n'est plus au 18ème siècle !!!! De plus comme dit dans l'article il y a dejà une taxe pour celà dans le prix des paquets de couches .......

  • Ce qui drôle dans cette affaire, c'est que ces couches ne sont pas employées au lieu de domicile des parents donc pas dans leurs poubelles. Ils touchent des subventions pour faire garder leur marmaille , payent les nounous au lance-pierre, de cause à effet leurs poubelles sont moins pleines donc le système des vases communiquant fait sont effet et on taxe ceux qui rendent service (S). Bravo la politique de la ville, tout bénéfice pour les uns, toutes les déjections pour les autres.

  • Et quand vous pensez que ces couches-culottes sont soupçonnées être à l'origine de désordre endocrinien......ajouter une taxe sur les couches ou protections intimes..... Avec ça, ils sont assurés d'avoir des rentrées d'impôt, ben oui, toutes les femmes entre 12 et 50 ans, tous les 28 jours..... bravo les mecs ! parce que je suppose qu'une majorité de mecs a voté ça !

  • Décision au combien choquante qui fait des bébés consommateurs de couches des administrés à part. On imagine qu'ensuite les personnes âgées vont être mises à contribution.

  • il faut une taxe sur les naissances
    Ces enfants qui naissent sont l’avenir de la France, ils vont assurer nos retraites, notre protection sociale, notre dette,alors taxons taxons.
    Mais il y a un moyen d'échapper a cette taxe, ne faites plus d'enfants.
    Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font.