La saison des mariages pourrait reprendre le 19 mai

La saison des mariages pourrait reprendre le 19 mai
(Photo d'illustration)

publié le mardi 04 mai 2021 à 15h44

Selon l'Union des professionnels solidaires de l'événementiel (UPSE), les négociations entre le gouvernement et les professionnels du secteur laissent espérer une reprise d'activité à partir du 19 mai... sous conditions évidemment. 

"Oui je le veux!".

A l'arrêt depuis des mois à cause de la crise du Covid-19, le secteur du mariage entrevoit enfin la lumière au bout du tunnel. Après avoir déploré de ne pas voir les mariages figurer au calendrier du déconfinement annoncé par Emmanuel Macron la semaine dernière, l'Union des professionnels solidaires de l'événementiel (UPSE) confie mardi 4 mai dans les médias que les négociations sont en cours avec le gouvernement. 




"Selon les discussions en cours avec le gouvernement, les lieux recevant du public pour les mariages pourraient rouvrir à partir du 19 mai", date de l'étape 2 du déconfinement, qui marque la réouverture des terrasses et lieux culturels, explique au Figaro Mélissa Humbert-Ferrand, présidente de l'UPSE. Une annonce qui devrait être confirmée de manière officielle par le Premier ministre dans la semaine, explique-t-elle. "Le ministre mène cette semaine une série de consultations avec l'ensemble des représentants des fédérations professionnelles concernées pour calibrer le cadre de leur reprise d'activité", assure au Parisien côté l'entourage du ministre délégué aux PME (petites et moyennes entreprises) Alain Griset.

Alors que la situation sanitaire reste toujours tendue, il devrait néanmoins y avoir de nombreuses règles à respecter. Dans un premier temps, du 19 mai au 9 juin, le nombre de convives sera limité à 35% de la capacité du lieu de réception en intérieur et en extérieur. Les repas assis en intérieur ne seront pas autorisés, mais les professionnels ont obtenu que les chapiteaux soient considérés comme des lieux extérieurs, alors qu'ils étaient assimilés à des espaces intérieurs. "En France, en moyenne, les salles des fêtes font 200 m2. Cela signifie donc que l'on pourra réunir dans un premier temps environ 70 invités", explique Mélissa Humbert-Ferrand au Parisien



Le 9 juin, troisième étape du déconfinement, les jauges évolueront : jusqu'à 50 % de l'espace pourra être occupé en intérieur, 65 % en extérieur. Les dîners à l'intérieur seront autorisés. Toutes les restrictions seront levées le 30 juin, date de la quatrième étape du plan de déconfinement. 

Le plus gros des modalités semble avoir été validés, mais la question du couvre-feu pose encore problème. En effet, il sera toujours imposé à partir 21h du 19 mai au 9 juin, et à partir de 23h du 9 au 30 juin. "A priori, de ce que nous a dit le ministère de l'Economie, comme le couvre-feu s'applique aux déplacements, il ne devrait donc pas concerner les personnes présentes à un mariage tant que celles-ci restent sur place. Elles ne devraient pas être obligées d'aller se coucher à 21 heures. Mais la question reste en suspens pour ceux qui voudront quitter la réception et rentrer chez eux", explique Mélissa Humbert-Ferrand au Figaro. 

En attendant, il y a tout de même de quoi se réjouir."Nous allons enfin pouvoir travailler. On s'attend à célébrer environ 40.000 mariages en juin", assure Mélissa Humbert-Ferrand dans les colonnes du Parisien. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.