"La République nous méprise" : quand les élus ruraux démissionnent en masse

"La  République nous méprise" : quand les élus ruraux démissionnent en masse©FRANCE 2 / FRANCETV INFO
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 12 avril 2018 à 15h23

A Corbigny, dans la Nièvre, un jour de conseil communautaire plutôt amer. Le maire de Varzy, Gilles Noël, prend la parole dans une réunion d'élus où il en manque soixante-dix. Ils ont démissionné en masse pour protester contre la fermeture des urgences de nuit de l'hôpital de Clamecy, qui va obliger les usagers à prendre la route jusqu'à Auxerre (à plus de 40 kilomètres) ou Nevers (à 80 kilomètres). 

Cette fermeture, c'est la goutte qui fait déborder le vase, la dernière en date d'une longue série de fermetures de services publics dans ce bassin nivernais : après la maternité et le service de chirurgie de l'hôpital de Clamecy, il y a eu deux trésoreries du département, une poste, une classe à Brinon-sur-Beuvron. Pour un conseiller municipal de cette dernière…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.