La répression des fraudes épingle le foie gras pour tromperie

La répression des fraudes épingle le foie gras pour tromperie©Panoramic

, publié le dimanche 29 décembre 2019 à 15h40

Taux d'eau supérieur à la réglementation, traces de plumes, appellations trompeuses... Certains foies gras ont été jugés non conformes par la répression des fraudes.  Au total, l'organisme estime le taux d'anomalie à 14,5%.

 Star de nos assiettes durant les fêtes, le foie gras est désormais dans le viseur de la répression des fraudes.

L'organisme vient de publier une enquête qui révèle que ce produit vendu en grande surface contiendrait beaucoup trop d'eau. Sur 21 blocs analysés, neuf dépasserait le taux maximal autorisé par la loi, soit 10%.


Par ailleurs, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) aurait constaté un « excès de sicots (racines des plumes) » et « des défauts de plumage » sur 14 plats cuisinés à base de confit indique BFM TV. Au total, l'organisme a établi un taux d'anomalie à 14,5% sur le foie gras, mais précise que « la réglementation est globalement bien respectée ».

 Des mentions trompeuses

 Les étiquettes sont également pointées du doigt, certaines considérées comme trompeuses. Beaucoup de distributeurs abuseraient des mentions "pâté au foie gras", "mousse au foie gras" ou " foie gras de canard entier mi-cuit à la figue". La répression des fraudes rappelle que la terminologie « foie gras » est strictement réservée au produit entier ou au bloc. Enfin, les foies gras estampillés IGP (indication géographique protégée) ne seraient pas épargnés par ces anomalies. La DGCCRF a estimé que cinq de ces produits étaient non conformes. Au total, les enquêteurs de la répression des fraudes ont rédigé 12 avertissements, six injonctions et quatre dossiers ont été transmis à la justice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.