La région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes devrait s'appeler "Nouvelle Aquitaine"

La région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes devrait s'appeler "Nouvelle Aquitaine"
Nouveau président de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Alain Rousset devrait désormais être à la tête de la Nouvelle Aquitaine (ici le 4 janvier 2016)

publié le mercredi 08 juin 2016 à 20h51

- L'historienne et ancienne vice-présidente de la région Aquitaine Anne-Marie Cocula proposera au président de l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes Alain Rousset de rebaptiser la nouvelle région "Nouvelle Aquitaine" avant le vote des élus régionaux le 27 juin. -

Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie a choisi les Hauts-de-France, l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine a choisi le nom de Grand Est, et l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes pourrait bien s'appeler prochainement "Nouvelle Aquitaine" ainsi que le révèle Sud Ouest ce mercredi 8 juin.

Une proposition formulée par Anne-Marie Cocula, à la tête d'un groupe de travail composé d'élus et de personnalités locales, comme le patron du Futuroscope Dominique Hummel, l'ex-international de rugby Serge Simon ou encore la conservatrice du château de Pau Isabelle Pébay-Clottes, chargé de trouver le nouveau nom de cette grande région au nom XXL.

L'historienne et ancienne vice-présidente de la région Aquitaine présentera ce nouveau nom au président socialiste Alain Rousset le 20 juin prochain, avant la présentation officielle au vote du conseil régional le 27 juin prochain en session plénière.

ROYALE AQUITAINE ? PAS DE CIRCONSTANCE

Après avoir parcouru les 12 nouvelles régions de la France métropolitaine, Anne-Marie Cocula en était persuadée : il fallait que le mot Aquitaine figure dans l'intitulée. "En Poitou-Charentes ou en Limousin, on n'était pas hostile à l'idée à condition qu'il y ait un plus qui indique qu'il ne s'agissait plus de l'ancienne Région mais qu'il y avait l'apport de deux autres territoires" explique-t-elle à Sud-Ouest.

Longtemps Aquitania a été l'un des favoris, mais le nom évoquait trop une publicité ou une marque d'hôtellerie. Quand à "Atlantique", cela ne concernait pas tous les départements. "Grande Aquitaine donnait un sentiment de supériorité, Belle Aquitaine était un peu présomptueux. Quant à Royale Aquitaine, il m'a semblé que ce n'était pas de circonstance" plaisante-t-elle en référence à l'ancienne présidente du conseil régionale de Poitou-Charentes et actuelle ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

Et qu'en pensent les futurs Néo-Aquitains ? Sur Twitter les avis sont partagés :




Comme pour les autres régions, ce nouveau nom devra être validé au plus tard le 1er juillet par le Conseil des ministres et suivi d'un décret du Conseil d'État avant le 1er octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.