La présidente de RFI et France 24 "tombe" pour n'avoir pas transmis sa déclaration de patrimoine

La présidente de RFI et France 24 "tombe" pour n'avoir pas transmis sa déclaration de patrimoine

Marie-Christine Saragosse à Paris, le 5 mars 2017.

Orange avec AFP, publié le mercredi 14 février 2018 à 12h14

N'ayant pas transmis sa déclaration de patrimoine, elle voit son mandat automatiquement annulé.

La présidente de France Médias Monde (France 24, RFI) Marie-Christine Saragosse a annoncé mardi 13 février que son mandat avait été annulé à la suite d'un malentendu administratif, faute d'avoir transmis dans les délais ses déclarations de patrimoine et d'intérêts. Elle pointe du doigt un changement de procédure dont elle n'avait pas connaissance.

À la tête du groupe public depuis 2012, elle avait été reconduite l'an dernier pour un mandat de cinq ans. Dans un message aux salariés, elle dit avoir appris "avec stupéfaction" que son "mandat de Présidente-directrice générale de France Médias Monde était tombé". 

Pour ce nouveau mandat, qui a démarré le 5 octobre, elle aurait dû faire parvenir dans un délai de deux mois à la "Haute Autorité pour la transparence de la vie publique une déclaration de situation patrimoniale de fin de fonctions ainsi qu'une nouvelle déclaration d'intérêts", explique-t-elle dans ce courrier révélé par Le Monde et dont l'AFP a eu copie.

Changement de procédure

Pour de précédentes déclarations de ce type, accomplies en 2013 puis en 2015, Mme Saragosse avait répondu à un questionnaire transmis par les autorités concernées, précise-t-elle dans ce texte. Mais la procédure a depuis changé et c'est de sa propre initiative qu'elle aurait cette fois dû communiquer ces informations, ce qu'elle "ignorait", ajoute Mme Saragosse. 

"Les délais de dépôt de ces déclarations étant dépassés, mon mandat est donc tombé automatiquement", s'étonne la patronne de France Médias Monde, 57 ans, qui précise que, si une nouvelle procédure de nomination devait être lancée par le CSA, elle serait "évidemment candidate". En attendant, un "Conseil d'administration extraordinaire sera réuni dans les plus brefs délais pour mettre en place la gouvernance transitoire."

Une présidence saluée par le CSA

En reconduisant l'an dernier Marie-Christine Saragosse, unique candidate, à la tête de France Médias Monde, le CSA avait noté que "que la situation de France Médias Monde s'(était) significativement améliorée depuis 2012" et salué sa "capacité" à "avoir piloté et réussi l'intégration de France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya au sein d'une société unique".

Cette situation inédite intervient dans un contexte déjà chargé pour l'audiovisuel public, avec la récente révocation par le CSA du patron de Radio France Mathieu Gallet à la suite de sa condamnation pour favoritisme quand il dirigeait l'Ina (Institut national de l'audiovisuel), et les projets de réforme du secteur par le gouvernement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
61 commentaires - La présidente de RFI et France 24 "tombe" pour n'avoir pas transmis sa déclaration de patrimoine
  • A minima, elle aurait du recevoir une relance. La règle est abusive en ne laissant aucune chance à cette personne pour un oubli non malveillant!

  • la purge a l'audiovisuel ?apres gallet ernotte saragosse a qui le tour comme l'a montre le cas gallet le c s a n'est pas insensible aux pressions gouvernementales independant avez vous dit?

  • arrivée à une telle fonction s'en connaître les règles me paraît léger comme réponse , elle est bien la seule à ne pas être au courant , on ne parle que de ça depuis des mois et l'actualité du moment en est la parfaite illustration avec le procès de Cahuzac entre autres.

  • Il y en a qui se croit au dessus des lois.
    Rarement, il y en a un tombe, c'est peu mais c'est moins que rien.

  • C'est normal, elle n'a pas joué le jeu, elle n'a pas transmis des informations au fisc, elle n'a que ce qu'elle mérite. Pourquoi passerait elle à travers les mailles du filet alors que tous les français sont fichés.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]