La plateforme d'école à distance du Cned victime de cyberattaques perpétrées depuis la Chine et la Russie

La plateforme d'école à distance du Cned victime de cyberattaques perpétrées depuis la Chine et la Russie
Une lycéenne fait ses devoirs via la plateforme du Cned, lors du premier confinement, en mars 2020.

publié le lundi 12 avril 2021 à 16h53

La semaine dernière, les différentes plateformes de cours à distance utilisées par l'Education nationale ont connu d'importants dysfonctionnements. Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait évoqué une "très forte attaque informatique venue de l'étranger", sans plus de précisions.

La semaine d'école à la maison de la semaine dernière, mise en place pour faire face à l'épidémie de Covid-19, a été très perturbée dans plusieurs régions. En cause : un afflux de connexions mais également des cyberattaques venues de l'étranger. Ainsi, la plateforme "Ma classe à la maison" du Cned a été victime d'attaques informatiques perpétrées depuis la Chine et la Russie, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP, confirmant une information du Journal du Dimanche. L'origine géographique de ces attaques ne signifie toutefois pas, en l'état actuel des investigations, que ses auteurs soient de nationalité russe ou chinoise, a précisé à l'AFP la même source.



Dès la semaine dernière, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait évoqué une "très forte attaque informatique venue de l'étranger"pour expliquer les dysfonctionnements, sans plus de précisions. Selon le Cned (Centre national d'enseignement à distance), qui a évoqué des "actes délibérés de malveillance", plusieurs attaques se sont produites au cours de la semaine. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris. 



Les ENT (Espaces numériques de travail), l'autre plateforme, gérée par les collectivités locales, utilisée par l'Education nationale pour l'enseignement à distance, ont par ailleurs été perturbées la semaine dernière dans plusieurs régions en raison d'un afflux de connexions, ce qui a valu au ministre de l'Education des critiques sur une préparation insuffisante de l'enseignement à distance.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.