La nouvelle carte d'identité "plus sécurisée" entre en vigueur lundi 2 août

La nouvelle carte d'identité "plus sécurisée" entre en vigueur lundi 2 août
Outre l'état-civil du titulaire, la nouvelle carte d'identité contiendra ses données biométriques, comme deux empreintes digitales et des éléments en relief pour les mal-voyants.
A lire aussi

publié le lundi 02 août 2021 à 13h16

De la taille d'une carte bancaire, la nouvelle carte d'identité contient des données biométriques stockées sur une puce électronique et un QR code pour vérifier son authenticité. Son principal objectif est d'empêcher la fraude à l'identité. 

Déployée depuis le mois de mars dernier dans l'Oise, la Seine-Maritime et La Réunion, la nouvelle carte d'identité est désormais étendue à toute la France.

A partir de mardi 2 août, tous les Français qui chercheront à obtenir une nouvelle carte d'identité obtiendront ce nouveau document présenté comme "plus sécurisé" grâce à la biométrie et destiné à mieux lutter contre la fraude. Chaque année, plus de 33.000 Français sont en effet victimes d'usurpations d'identité. En 2020, près de 9.000 personnes porteuses de faux papiers ont été interceptées, selon le ministère de l'Intérieur.




Cette nouvelle carte de la taille d'une carte bancaire, un format "harmonisé avec celui des autres pays de l'Union européenne", baptisée "CNIe", contient l'état-civil du titulaire, des éléments en relief pour les mal-voyants, mais également ses données biométriques, comme deux empreintes digitales, stockées sur une puce électronique, et un QR code pour vérifier l'authenticité du document. Les usagers ont également la possibilité d'indiquer deux adresses au verso pour les enfants en résidence alternée chez leurs parents. 

"L'usage de cette nouvelle carte nationale d'identité reste inchangé", et elle peut "également servir de titre de voyage, certains Etats (UE et hors UE) l'acceptant au même titre que le passeport", rappelle le ministère.

"C'est un objet plus protecteur de nos droits et plus sécurisé. Elle est plus pratique, avec un format moderne, robuste, inclusive, elle s'adapte au quotidien et à la réalité de la vie actuelle des Français", vantait en mars dernier la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa. 



Les autorités assurent par ailleurs qu'une "attention particulière est prêtée aux données (biométriques, qui) sont stockées dans un compartiment hautement sécurisé et dont l'accès est spécifiquement encadré. "Ce composant électronique ne permet aucune géolocalisation, et ses usages ne sont pas traçables par l'Etat", insistent-elles. 

L'entrée en vigueur de cette nouvelle carte ne rend pas obsolètes les anciennes cartes, qui peuvent être conservées jusqu'à leur date de fin de validité. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.