La mortalité bondit en France, du jamais vu en 70 ans

La mortalité bondit en France, du jamais vu en 70 ans
(illustration)
A lire aussi

publié le mardi 30 mars 2021 à 11h20

L'épidémie de Covid-19 sévit sur les générations de l'après-guerre, particulièrement exposées en raison de leur âge.

Pendant que la France demeure sous le spectre d'un nouveau renforcement des mesures contre l'épidémie de Covid-19, l'Insee a présenté des chiffres sans appel sur l'impact du virus sur la mortalité en France au cours de l'année 2020. "En 2020, 668 800 décès sont survenus toutes causes confondues, soit 55 500 de plus qu'en 2019 (+ 9,1 %).


En raison de l'arrivée des générations nombreuses du baby-boom à des âges où la mortalité est plus élevée, le nombre de décès augmente chaque année depuis 2010. La hausse observée en 2020 est cependant sans commune mesure avec celle des années passées", constate l'Institut national des statistiques, dont un rapport paru lundi 29 mars.

Auvergne-Rhône-Alpes a souffert de la deuxième vague

"Une telle hausse de la mortalité n'a pas été enregistrée en France depuis 70 ans. Cette hausse est notamment très supérieure à celle observée lors des épisodes grippaux et caniculaires sévères des années précédentes", est-il précisé.

Sans surprise, l'institut relève deux pics de mortalité, correspondant aux deux premières vagues épidémiques au printemps ainsi qu'à l'automne. Au cours des mois d'avril et mai, les territoires les plus touchés ont été l'Île-de-France et le Grand Est, tandis que lors de la deuxième vague, la région Auvergne-Rhône-Alpes a enregistré le plus fort excédent de décès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.