La ministre Muriel Pénicaud confie avoir été victime de harcèlement sexuel

La ministre Muriel Pénicaud confie avoir été victime de harcèlement sexuel
Muriel Pénicaud lors d'une conférence de presse à Matignon le 31 août 2017

Orange avec AFP, publié le dimanche 05 novembre 2017 à 12h35

Dans un entretien au Journal du Dimanche, la ministre du Travail revient sur une période peu agréable de sa carrière, lorsqu'elle a été la cible de harcèlement, durant sa jeunesse.

Ces dernières semaines, la parole n'a cessé de se libérer au sujet des violences faites aux femmes, depuis l'éclatement de l'affaire Weinstein.

Dans le cinéma, la politique et bien d'autres secteurs d'activité, en France ou ailleurs, des voix s'élèvent pour dénoncer des faits de harcèlement ou des agressions sexuelles infligés à des femmes. Dimanche 5 novembre, le nom d'une membre du gouvernement est venu s'ajouter à la liste, déjà longue, des victimes. Lors d'une interview accordée au JDD au sujet de la réforme de la formation professionnelle, Muriel Pénicaud a indiqué avoir été la cible de violences sexistes à l'époque de son premier emploi dans le public.



La ministre, qui ne s'étend pas sur le sujet, dit avoir été victime de "sexisme ordinaire" comme c'est le cas de "80% des femmes de (son) entourage". Par ailleurs, celle qui a porté la réforme du code du travail indique avoir été prévenue de plusieurs cas de harcèlement au sein de son ministère. "On a été informés de trois cas, que l'on est en train d'examiner." L'ex-dirigeante de grands groupes, dont la SNCF, Dassault ou encore Danone, dit vouloir que la "honte change de camp".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.