La Mairie de Paris veut interdire un festival en partie "interdit aux blancs"

La Mairie de Paris veut interdire un festival en partie "interdit aux blancs"©Panoramic

6Medias, publié le dimanche 28 mai 2017 à 16h00

Un festival en partie "interdit" aux blancs va-t-il se tenir à Paris ? Un événement prévu du 28 au 30 juillet dans le XIe arrondissement de la capitale, le "Nyansapo Fest ", fait polémique. La raison ? La façon dont est organisé ce festival "afroféministe européen".

Selon la description donnée sur le site officiel de l'événement, qui prévoit des concerts mais aussi des conférences et des tables rondes sur le racisme, le sexisme contre les femmes noires ou la dépolitisation et le blanchiment de l'intersectionnalité, le lieu sera divisé en plusieurs zones : un "espace non mixte femmes noires (80 % du festival)", un "espace non mixte personnes noires", un "espace non mixte femmes racisées" et enfin un "espace ouvert à tous".

Alain Jakubowicz, le président de la Licra, s'est ému auprès de LCI de l'organisation de ce festival qu'il qualifie de "terrifiant et désespérant. Il regrette que "des gens qui se sentent victimes de racisme ou de discrimination ne trouvent pas d'autre issue que l'entre-soi". Contactée par la chaîne info, la Ville de Paris précise que "le local de l'avenue Parmentier est loué à l'association 'la générale Nord-est', qui en dispose donc comme elle le souhaite et y organise régulièrement des événements". Elle assure qu'elle n'a "pas eu son mot à dire sur l'organisation ou la programmation de cet événement".

Anne Hidalgo a réagi dès dimanche sur Twitter, assurant "condamner avec fermeté l'organisation à Paris de cet événement "interdit aux blancs". Elle ajoute qu'elle va demander "l'interdiction de ce festival. Je vais saisir le Préfet de Police en ce sens. Je me réserve également la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.