La loi sur l'ouverture de la PMA à toutes les femmes sera prête avant l'été, annonce Buzyn

La loi sur l'ouverture de la PMA à toutes les femmes sera prête avant l'été, annonce Buzyn
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 24 avril 2019 à l'Élysée.

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 26 avril 2019 à 20h49

La ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn a affirmé, vendredi 26 avril, que la procréation médicalement assistée (PMA) "ne posait pas de questions éthiques fondamentales".

La loi sur l'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes sera présentée "avant les vacances d'été en Conseil des ministres", a affirmé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, vendredi 26 avril sur l'antenne de RMC-BFMTV. Aujourd'hui, la PMA est réservée aux couples hétérosexuels infertiles ou souffrant de maladie transmissible à l'enfant.


La gestation pour autrui (GPA), elle, n'est pas à l'ordre du jour.

Agnès Buzyn a expliqué que  la GPA "posait la question de la marchandisation du corps", contrairement à la PMA qui "ne pose pas de questions éthiques fondamentales". 

Les Français favorables à la mesure

Selon un sondage BVA, publié mardi 23 avril, deux tiers des Français (65%) sont favorables à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes. La part des Français favorables à cette réforme, à laquelle s'est engagé le président Emmanuel Macron pendant sa campagne, est "en progression de dix points depuis 2014", observe l'institut.


Plus de la moitié des sondés (56%) se disent favorables à la GPA. 43% souhaitent que ce droit soit accordé indifféremment aux couples hétérosexuels et homosexuels. Emmanuel Macron s'est toujours prononcé pour le maintien de l'interdiction de cette pratique en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.