La liste des "gilets jaunes" aux européennes divise au sein du mouvement

La liste des "gilets jaunes" aux européennes divise au sein du mouvement
Ingrid Levavasseur, l'une des figures des "gilets jaunes", mènera la liste du Ralliement d'initiative citoyenne (RIC) aux européennes.

, publié le jeudi 24 janvier 2019 à 21h20

Saluée par la majorité des politiques, la constitution d'une liste "gilets jaunes" pour les élections européennes ne plaît pas à certains figures du mouvement. "Voter gilets Jaunes, c'est voter Macron", a notamment fustigé Éric Drouet.

Plusieurs personnalités "gilets jaunes" ont annoncé, mercredi 23 janvier, vouloir se lancer dans la course des élections européennes.

Dans un communiqué, le "ralliement d'initiative citoyenne" (RIC) a diffusé un embryon de liste comprenant dix noms, avec à sa tête Ingrid Levavasseur, une aide-soignante normande de 31 ans qui est l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes". L'objectif est de constituer une liste complète de 79 candidats d'ici "mi-février", en vue du scrutin du 26 mai, a précisé Hayk Shahinyan, directeur de campagne de cette liste.



"Bonne nouvelle", "welcome", "bonne chance", "pas de problème"... Du Parti communiste au Rassemblement national, plusieurs partis ont salué cette annonce, marque de la "démocratie". L'exécutif aussi s'en félicite. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a estimé que le "processus" était "intéressant", jugeant "plus sain" que le débat se "fasse dans les urnes à visage découvert plutôt que planqué derrière des pseudos anonymes sur des réseaux sociaux ou cagoulés".

"Voter gilets jaunes, c'est voter Macron"

Mais au sein des "gilets jaunes", tout le monde ne partage pas cet avis. Maxime Nicolle, connu sous le pseudo de "Fly Rider", dénonce ainsi une liste "d'opportunistes" et de "vendus". 

"Voter gilets jaunes, c'est voter Macron", prévient de son côté un communiqué de "La France en colère", le groupe Facebook d'Éric Drouet, autre "gilet jaune" notoire. Il s'inquiète notamment des récents sondages qui montrent que "la présence d'une liste 'gilets jaunes' aux élections européennes (n'aurait) aucune incidence pour le parti présidentiel (La République en marche)", mais entraînerait "une baisse des votes pour les autres partis".

Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi et réalisé avant l'annonce de la candidature du "RIC" aux européennes, "une liste 'gilets jaunes'" arriverait troisième, avec 13% des voix, derrière LREM (22,5%) et le RN (17,5%).

Jeudi soir, Éric Drouet a publié sur son groupe Facebook une pétition pour le "retrait du nom 'gilets jaunes' sur la liste de Mme Levavasseur". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.