La GPA "contraire aux droits de la personne humaine", selon une tribune

La GPA "contraire aux droits de la personne humaine", selon une tribune

René Frydman à Clamart près de Paris le 8 février 2011

AFP, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 12h14

"Non au marché de la personne humaine" que représente le recours aux mères porteuses, ou GPA (gestation pour autrui), clament des personnalités comme la philosophe Sylviane Agacinski et le professeur René Frydman, père du premier bébé éprouvette, dans une tribune publiée vendredi.

"Une telle transaction commerciale (elle l'est toujours, même si l'on déguise le paiement en indemnité ou dédommagement) est contraire aux droits de la personne humaine", écrit la quarantaine de signataires de cette tribune publiée dans Le Monde, au lendemain du lancement des Etats généraux de la bioéthique.

Pratique interdite en France et à laquelle le président Emmanuel Macron n'est pas favorable, la GPA sera abordée lors de ces Etats généraux. Ces débats pilotés par le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) doivent nourrir la réflexion avant la prochaine loi bioéthique, attendue au Parlement à l'automne. 

La GPA "s'apparente à une forme de corruption (...) puisqu'elle attribue une valeur marchande et à l'enfant et à la vie organique de la mère de substitution", poursuit la tribune. "L'objet d'un tel commerce n'est pas seulement la grossesse et l'accouchement, c'est aussi l'enfant lui-même, dont la personne et la filiation maternelle sont cédées à ses commanditaires".

"En un temps où l'on s'insurge contre les violences faites aux femmes, où l'on traque les stéréotypes de genre et où l'on revendique l'égalité des sexes, il serait opportun que l'usage commercial de leur corps dans l'industrie procréative mobilise davantage l'opinion publique et les médias", estiment les signataires.

Cette tribune est également signée par José Bové, l'écrivaine Eliette Abécassis, l'ancienne ministre des droits des femmes Yvette Roudy, l'ancien président du CCNE Didier Sicard ou le biologiste Jacques Testart.

Mardi, dans une autre tribune publiée par Le Monde, 110 personnalités, dont les intellectuels Pierre Rosanvallon et Élisabeth Badinter, avaient réclamé un "débat de fond" "serein, argumenté et informé" sur la GPA.

Ils prônaient notamment l'élaboration d'une "convention internationale sur la GPA", sur le modèle de la convention de la Haye qui encadre l'adoption internationale et lutte contre le trafic d'enfants.

Selon un récent sondage Ifop paru dans La Croix, 64% des Français sont favorables à la GPA: 18% y sont favorables "dans tous les cas" et 46% "pour des raisons médicales seulement".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
32 commentaires - La GPA "contraire aux droits de la personne humaine", selon une tribune
  • Entierement d’accord : non à la PMA non à la GPA .
    Il faut abroger la «  loi «  taubira qui est à l’origine de ces dérives menant au trafic d’enfants , à la location de ventres de femmes .

  • Entièrement d'accord avec eux! ou faut-il signer!...

  • pourquoi ne pas régler definitivement le probleme par référendum
    le probleme serait régler en un week end au lieu de nous bassiner avec des sondages
    cela serait possible si le politique respectait les référendums

    Tout simplement parce que 'l'art 11 de la Constitution ne prévoit pas cette possibilité et qu'il serait dès lors facile aux "perdants" de soutenir l'irrégularité du référendum !

    portalis1 lorsque l'on peut changer tout un code du travail par ordonnance ou avec le 49-3
    on peut modifier la constitution aussi plus légalement

    juste une question portalis1 la consultation par reférendum pour quelque chose d'etranger à la constitution française "la constitution européenne" ; etait elle conforme à l'article 11

    L'art 11 prévoit la ratification d'un traité !

    Article 11 :
    Le Président de la République ... peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions.

    Le referendum sur "la constitution européenne" était donc conforme à cet article 11 : "ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions"...

    êtes vous sure dqr 33 que la constitution européenne est un traité
    il y a des accords bilatéraux , transatlantiques etc cela est un traité

    Vivarais
    Avant que vous ne racontiez d'autres bêtises, je vous apporte les éléments suivants:
    - En droit international public, un traité est le nom que l'on donne aux contrats ou accords.
    - Le traité établissant une constitution pour l'Europe (aussi appelé traité de Rome II ou traité de Rome de 2004) a été rejetté par la France lors du référendum du 29 mai 2005.
    - Le traité de Lisbonne régit actuellement le fonctionnement de l'Union européenne. Il a été adopté en 2009 après le rejet du traité établissant une constitution pour l'Europe.
    Pour vous répondre, le traité constitutionnel existait bien mais n'a pas été adopté.

    Juste mort de rire ! Le pire est votre insistance à affirmer des âneries

  • Je serais curieux de connaitre la question posée pour que la réponse donne une majorité à cette possibilité de faire porter un enfant par autrui sur une base mercantile , comment détermine t'on le prix d'une telle transaction , en fonction du statut social de la mère ? la marchandisation en marche , n'y a t'il aucune limite ? Demain un marché de la procréation avec du discount , des soldes ....

  • pourquoi pas et bien sur mettre une taxe dessus pour faire rentrer un peu d argent

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]