La France va mieux surveiller les effets de la cigarette électronique

La France va mieux surveiller les effets de la cigarette électronique
Aux États-Unis, sept fumeurs de cigarette électronique sont décédés et près de 400 ont été hospitalisés.

, publié le jeudi 19 septembre 2019 à 11h15

Les autorités sanitaires vont désormais relever chaque cas suspect d'intoxication à l'e-cigarette, selon le Parisien

Les autorités sanitaires disent "surveiller la situation attentivement". Santé Publique France souhaite renforcer la surveillance des cigarettes électroniques, et élabore avec des pneumologues et des anesthésistes-réanimateurs un outil d'alerte visant à faire remonter les cas suspects d'intoxication à l'e-cigarette. 

Cette annonce intervient dans un contexte d'inquiétude grandissante autour de la cigarette électronique. Aux États-Unis, sept vapoteurs sont décédés et près de 400 ont été hospitalisés. Ils souffrent d'affections pulmonaires parfois graves, rappelle le Parisien. Beaucoup d'entre eux avaient inhalé des substances illégales, de l'huile de cannabis, achetées à la sauvette ou sur Internet, mais les trouble de 20% des patients restent encore inexpliqués.

Produit légaux et certifiés

Une inquiétude chez les consommateurs qui fait redouter aux addictologues un retour des la cigarette chez les anciens fumeurs. En France, pourtant, l'e-cigarette est très contrôlée. "La teneur en nicotine des produits de vapotage est limitée à 20 mg/ml", rappelle au Parisien l'Agence de sécurité sanitaire (Anses).


Afin de réduire les risques liés à la cigarette électronique, les spécialistes insistent sur l'utilisation de "produits français, légaux et certifiés", achetés dans des boutiques spécialisées. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.