La France passe à l'heure d'été au temps du couvre-feu

La France passe à l'heure d'été au temps du couvre-feu©JEFF PACHOUD / AFP

, publié le samedi 27 mars 2021 à 07h00

Pour la deuxième année consécutive, les Français profiteront peu des journées de printemps qui s'allongent, en raison des restrictions prises pour freiner l'épidémie de Covid-19. 

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars, la France passe à l'heure d'été. Autrement dit, à 2h du matin, il faudra avancer sa montre d'une heure pour afficher 3h.

On gagne une heure d'ensoleillement le soir et on perd une heure de sommeil. 
Vous avez un doute sur l'heure qu'il sera ? Consultez l'Horloge parlante en appelant le 36 99




Des modifications moins perceptibles, pour la deuxième année de suite. Lors du passage à l'heure d'été en 2020, le pays était sous le coup d'un confinement total et les sorties très encadrées. Cette année, les Français vivent au rythme du couvre-feu. Celui-ci a toutefois été décalé de 18H00 à 19H00 la semaine dernière, justement pour tenir compte du passage à l'heure d'été. 

La suppression du changement d'heure, sur la table depuis 2018

Mais ce traditionnel changement d'heure n'était-il pas censé disparaître ? L'Union européenne parle d'y mettre fin depuis plusieurs années... Mais rien n'est encore acté. La Commission a proposé en septembre 2018 de le supprimer... en 2019. Finalement, le Parlement européen a voté en mars 2019 un report à 2021. Depuis, la crise du Covid-19 est passée par là, et le dossier est en suspens. 




Il s'agit notamment d'inciter les pays à harmoniser leur choix d'heure légale, afin d'éviter d'aboutir à un patchwork de fuseaux horaires entre voisins. En France, une consultation en ligne organisée début 2020 avait reçu plus de deux millions de réponses, massivement (83,74%) en faveur de la fin du changement d'heure. Quant à l'heure à laquelle rester toute l'année, c'est celle d'été qui a eu la préférence de 59% des participants.

L'Outre-mer pas concerné 

Particularité méconnue de l'actuel système : il ne concerne pas les territoires d'Outre-mer, qui ne changent jamais d'heure (à l'exception de Saint-Pierre et Miquelon, qui se cale sur le Canada voisin). En effet, la plupart d'entre eux se trouvent sous des latitudes où les écarts d'ensoleillement sont faibles au long de l'année, contrairement à l'Europe. 

Le changement semestriel d'heure (passage à l'heure d'hiver le dernier dimanche d'octobre, à l'heure d'été le dernier dimanche de mars) est très contesté pour son effet sur les rythmes biologiques, notamment par des médecins ou des parents d'enfants en âge scolaire. Au niveau européen, le régime du changement d'heure a été harmonisé en 1980. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.