La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon envoie ses caravanes d'été sur les routes

La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon envoie ses caravanes d'été sur les routes
Les militants se retrouveront à Marseille le 24 août pour les premières universités d'été de la France insoumise (photo d'illustration).
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 06 août 2017 à 18h54

Les deux camionnettes blanches estampillées France insoumise feront escale dans 32 villes de l'Hexagone.

Après la péniche insoumise, qui a notamment vogué sur la Seine lors de la campagne présidentielle, voici désormais les caravanes d'été de la France insoumise, rapporte Europe 1.



Le parti de Jean-Luc Mélenchon vient en effet d'envoyer deux camionnettes sur les routes du pays pour aller à la rencontre des Français et mobiliser contre la réforme du Code du travail engagée par le gouvernement.

Le départ a été donné dimanche 6 août depuis Mantes-la-Ville, dans les Yvelines, où Jean-Luc Mélenchon avait conquis 34,3% des électeurs au premier tour de la présidentielle mais aussi de Meaux, en Seine-et-Marne.

RENDEZ-VOUS À MARSEILLE LE 24 AOÛT

Rouen, Amiens, Épinal, Saint-Etienne, Toulouse ou encore Poitiers... Trente-deux villes sont sur le parcours des deux camionnettes. En amont de leur passage, des militants locaux feront du porte à porte et placarderont des affiches.

"Cette caravane fait quasiment le tour de France. Elle va être centrée sur l'explication de la loi Travail, et pourquoi elle est mauvaise et va plus loin que la loi El-Khomri", explique le député de Seine-Saint-Denis, Eric Coquerel, à Europe 1.

Les militants se concentreront principalement "sur des quartiers populaires, plutôt que des plages", précise l'élu avant d'ajouter : "Mais s'il y a des plages, nos militants peuvent en profiter, il n'y a pas de raisons".

Les caravanes ont rendez-vous à Marseille le 24 août prochain, où les militants de la France insoumise ont rendez-vous pour les premières universités d'été du parti.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU