La France élue "pays de l'année" par le magazine The Economist

La France élue "pays de l'année" par le magazine The Economist©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT, AFP
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 22 décembre 2017 à 09h24

Cocorico. La France remonte dans l'estime de nos voisins. Longtemps boudé par la presse étrangère, l'Hexagone vient d'être élu "pays de l'année" par le magazine britannique The Economist pour l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. L'hebdomadaire libéral estime que "la France a déjoué les attentes" et que le nouveau locataire de l'Élysée a "balayé l'ancien régime".

Depuis le Royaume-Uni, l'élection d'Emmanuel Macron est vue de manière positive sur la scène internationale. Dans son dernier numéro de décembre, le célèbre magazine britannique The Economist a salué l'arrivée du "jeune ex-banquier" à la tête du pays en faisant de la France le "pays de l'année 2017". Depuis quatre ans, cette distinction est attribuée à un pays "qui a connu un changement remarquable au cours des 12 derniers mois, ou qui a rendu le monde meilleur". La France, qui semblait "irréformable", coincée "entre la sclérose et la xénophobie", a été transformée par les grands rendez-vous politiques de ces douze derniers mois.

Ancien régime

"La France a déjoué les attentes." Dans un éditorial, l'hebdomadaire décrit comment le parti d'Emmanuel Macron, La République en Marche, a "renversé la vieille garde" lors des législatives. "Le mouvement lancé par M. Macron a balayé l'ancien régime (en français dans le texte, ndlr) et écrasé l'ultra-nationaliste Marine Le Pen, qui, si elle avait gagné, aurait détruit l'Union Européenne", écrit The Economist. L'hebdomadaire estime que le nouveau chef de l'État a transformé le débat politique national, en "donnant de l'espoir à ceux qui pensent que le clivage gauche-droite est moins important que celui entre ouverture et fermeture". Le magazine libéral salue également les premières réformes instaurées par le gouvernement, en particulier la refonte du code du travail.

Dans cette compétition pour le titre de "pays de l'année", la France était en concurrence avec trois autres États : le Bangladesh, pour sa politique d'accueil des réfugiés Rohingyas, l'Argentine, pour l'élection du président Mauricio Macri, et la Corée du Sud, pour un ensemble de réformes politiques menées tout en endurant les menaces de son voisin, la Corée du Nord. Après avoir établi son classement, The Economist reconnait cependant qu'il lui arrive de "faire des erreurs" dans ses choix. En effet, en 2015, c'est la Birmanie qui avait été distinguée pour sa transition politique "vers quelque chose qui ressemble à la démocratie". Cette distinction était intervenue avant la crise des Rohingyas, pourchassés par le régime birman.

 
166 commentaires - La France élue "pays de l'année" par le magazine The Economist
  • avatar
    memoire_solide  (privé) -

    The economist appartient à l'ex employeur de Macron la Banque Rothschild.

  • avatar
    david6857  (privé) -

    La presse économique étrangère reconnait les compétences du Président actuel.

    avatar
    memoire_solide  (privé) -

    Qui tient cette douteuse presse sinon les puissants?

    avatar
    david6857  (privé) -

    valdenonce il est évident que l'on peut pas satisfaire tout le monde. Il y aura toujours des gens qui ne feront que critiquer. C'est si facile . Mais lorsqu'il s'agit de s'investir il y a plus personne.
    mémoire solide qui sont les puissants ?

    C'est vrai que tant qu'a satisfaire les uns plus que les autres ... autant que ce soit les plus riches ça peut rapporter gros . Surtout qu'en on sait que les moins aisés ne se rebiffent pas et ne se rebifferons pas !

    avatar
    david6857  (privé) -

    biscuitse a partir de combien de revenu on fait parti des plus riches ? Et si une personne réussit dans la vie elle doit se sentir coupable ? Personne ne devient riche en restant assis à pleurer sur sa situation.
    Vous devriez peut être regarder dans nos pays voisins lequel fait autant d'assistanat que la France ?

  • s'il suffit d'élire un Président qui plaise à UN journal, fut-il économiste, ce n'est pas difficile d'être devant le Bangladesh, l'Argentine et la Corée du Nord!!!!!

  • "Tout va très bien madame la Marquise, mais à part çà, il faut que je vous dise : on déplore ....." Amen !

  • cela n'est pas le vote des pauvres
    bien que tout eT cher je cotise pour????
    IL VA Y AVOIR BIEN TOT des

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]