La famille de Steve Maia Caniço ne soutient pas le rassemblement de samedi

La famille de Steve Maia Caniço ne soutient pas le rassemblement de samedi
Le corps de Steve Maia Caniço a été repêché dans la Loire lundi 29 juillet, plus d'un mois après sa disparition

, publié le vendredi 02 août 2019 à 16h15

Alors que des appels ont été lancés pour rendre hommage au jeune homme disparu le soir du 21 juin, ses proches appellent au calme, ne souhaitant qu'une mobilisation "amicale, artistique et pacifique".

L'avocate de la famille de Steve Maia Caniço, Me Cécile de Oliveira, a déclaré que la famille du jeune Nantais disparu le soir de la Fête de la musique "ne soutenait pas du tout" le rassemblement prévu samedi 3 août. "La famille ne soutient pas du tout le rassemblement. (Ses proches) n'acceptent qu'un soutien amical, artistique et pacifique", a ajouté l'avocate.

Plusieurs appels ont été diffusés sur les réseaux sociaux pour rendre hommage à Steve Maia Caniço avec le slogan "ni oubli, ni pardon", samedi, et le préfet de Loire-Atlantique Claude d'Harcourt a interdit toute manifestation dans le centre-ville. Interrogée sur la participation des amis de Steve au rassemblement de samedi, l'un d'eux a répondu: "Nous n'y serons pas".

Bataille juridique autour des rassemblements de samedi

Le préfet de Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, a interdit un rassemblement, expliquant qu'il ne voulait pas que des "individus volent à la collectivité le moment d'émotion qui est souhaité par tous les amis de Steve" Maia Caniço. La Ligue des droits de l'Homme a depuis saisi, en urgence, le juge administratif, afin d'obtenir la suspension de cet arrêté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.