France

La Croix-Rouge française appelle à l’aide, après les Restos du cœur

La Croix-Rouge française se dit confrontée à des difficultés financières. Elle s’attend à un déficit de près de 50 millions d’euros.

Après les Restos du cœur le week-end dernier, c’est au tour de la Croix-Rouge française de lancer un appel à l’aide, ce lundi 4 septembre, rapporte Le Figaro. L’association est confrontée à des difficultés financières à cause d’une forte hausse de ses coûts de fonctionnement et des demandes d’aide. "Le nombre de personnes que nous accompagnons augmente de façon très sensible", a confié Nathalie Smirnov, directrice générale de l’association.

Les demandes d’aide ont augmenté de 7% au premier semestre 2023 par rapport au premier semestre 2022. "Nous faisons également face à une augmentation de 45 millions d'euros de nos coûts d'énergie, malgré les dispositifs d'aide mis en place par l'État", a ajouté la directrice générale. La Croix-Rouge française a, aujourd’hui, un déficit de 25 millions d’euros. L’association s’attend à un déficit total en 2023 compris entre 45 et 50 millions d’euros.

Le Gouvernement a promis une aide

Environ 200 millions des 1,7 milliard d’euros de budget de fonctionnement dont disposait l’association l’an dernier servaient à l’action sociale, comme les dispositifs d’aide alimentaire. La Croix-Rouge française a besoin de 35 millions d’euros pour terminer l’année à l’équilibre. Le Gouvernement et les entreprises ont tout de suite réagi : l’exécutif a promis une aide de l’État à hauteur de quinze millions d’euros, et la famille de Bernard Arnault de dix millions d’euros.

publié le 4 septembre à 21h39, Lilian Moy, 6Medias

Liens commerciaux