La compagnie aérienne Hop! refuse l'embarquement d'une femme handicapée

La compagnie aérienne Hop! refuse l'embarquement d'une femme handicapée
La passagère handicapée à qui Hop! a refusé l'accès ne souhaite pas donner de suites judiciaires. (Photo d'illustration)

Orange avec AFP, publié le samedi 09 juin 2018 à 16h50

La décision du pilote "était fondée sur le fait qu'en cas de crash ou d'atterrissage difficile, il n'y avait pas de personnel commercial dans l'avion et par conséquent personne ne pourrait venir m'aider", a expliqué la passagère refusé par la compagnie aérienne.

La semaine dernière, Martine Herzog-Evans, professeure de droit privé à l'URCA (l'université de Reims-Champagne-Ardenne), s'est vue refuser l'accès à l'avion Hop!, filiale d'Air France, qu'elle devait prendre pour se rendre à Toulouse. La cause : son handicap, relève Sud Ouest.



Mme Herzog-Evans est atteinte d'une maladie génétique qui l'empêche de rester debout trop longtemps, ce qui l'oblige à se déplacer avec une canne-siège. "Le commandant a décrété que je représenterais un risque si j'entrais dans l'avion", explique l'enseignante à France Bleu. Une situation vécue comme une humiliation selon elle.



La décision du pilote "était fondée sur le fait qu'en cas de crash ou d'atterrissage difficile, il n'y avait pas de personnel commercial dans l'avion et par conséquent personne ne pourrait venir m'aider" souligne t-elle. Or, "ils n'ont pas compris que je pouvais me débrouiller toute seule", regrette t-elle. Selon Sud Ouest, la compagnie a présenté ses excuses. "Au journal mais pas à moi" a précisé la professeure de Droit.

Martine Herzog Evans ne souhaite pas donner des suites judiciaires mais va solliciter Air France et Hop! pour que l'incident ne se répète pas.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU